Agglomération chalonnaise

Le Grand Chalon remercie tous les bénévoles de la collecte alimentaire

En ce dernier lundi de mai, le Grand Chalon, par l’intermédiaire de son président et de sa vice-présidente en charge de la solidarité, de la santé et du handicap, a tenu à recevoir les bénévoles mobilisés deux semaines plus tôt pour la collecte alimentaire organisée en liaison avec la FACE.

En l’absence de son président Pierre Desray, retenu par ses obligations de président du conseil régional de la Croix-Rouge de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Noëlle Amalbert, vice-présidente du Secours Catholique Bourgogne, en charge de la Saône-et-Loire, représentait la FACE aux côtés de Sébastien Martin et d’Annie Lombard.


Au cours de cette traditionnelle réception Sébastien Martin a salué les efforts de tous ces bénévoles qui se sont succédé durant deux longues journées sur dix-sept sites de la région chalonnaise pour collecter environ 11,5 tonnes de denrées, qui vont bénéficier dans les semaines et les mois à venir aux habitants du Grand Chalon. Après avoir mis en exergue leur engagement au service des plus démunis, le président Martin a évoqué l’Epicerie du Grand Chalon. L’épicerie sociale, située 30 rue de la Paix, et qui permet à des personnes résidant sur le territoire du Grand Chalon et en grandes difficultés financières et/ou sociales d’acheter des produits alimentaires et d’hygiène à bas prix (10 à 20% de leur valeur réelle marchande). C’est également un lieu d’échanges et d’informations où chacun est invité à participer à la vie de la structure et aux animations proposées. « On participe à être un citoyen dans la ville où l’on est impliqué » a ajouté l’élu. Avant de rappeler que l’Epicerie en 2016 a servi 1 394 bénéficiaires, dont 681 mineurs, et que le nombre de familles monoparentales et de personnes âgées ne cesse de croître d’année en année.
S’adressant à l’assistance réunie dans la salle du conseil de l’hôtel d’agglomération, Sébastien Martin a encore confié « Nous faisons ensemble. Il n’y a pas de solidarité fonctionnarisée. On remplit non seulement leur panier mais aussi leur cœur. C’est la volonté qui est la nôtre ».


Prenant la parole, Marie-Noëlle Amalbert a souligné « Ce n’était pas le meilleur moment mais ce n’était pas non plus le plus mauvais. On est contents ». Après avoir remercié à son tour l’ensemble des bénévoles, la vice-présidente régionale du Secours Catholique a convié ceux-ci à « continuer à se mobiliser, car la pauvreté ne va pas s’arrêter ».

Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche