Ailleurs

La victoire du Non en Italie entraîne l'Euro au plus bas niveau depuis près de deux ans

La défaite de Matteo Renzi ce dimanche en Italie, ouvre la voie à une phase d'incertitude au sein de la 3e économie européenne. Des élections anticipées auront lieu du coup au printemps 2017.

Le Président du Conseil a annoncé sa démission lors d'une brève déclaration dans les salons du Palais Chigi alors que la deuxième projection des instituts de sondage confirmait l'ampleur de la défaite: 40,7 % pour le Oui qu'il défendait, 59,3 % en faveur du Non qui l'emporte dans presque toutes les régions, à l'exception du Trentin Haut-Adige. Il est particulièrement prononcé dans le Mezzogiorno et dépasse 70 % en Campanie (Naples) et en Sardaigne. La démission du Président du Conseil devrait être actée dans la journée. La défaite du "réformiste" italien pourrait ouvrir la voie à une nouvelle crise financière en Europe alors que l'économie italienne est à la peine. 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche