Ailleurs

Beaux Arts Magazine et la Fondation du Patrimoine ont remis au gouvernement leur rapport qui restitue les propositions des citoyens sur la culture

Frédéric Jousset, PDG du groupe Beaux Arts & Cie, et Guillaume Poitrinal, Président de la Fondation du patrimoine, ont remis le 23 avril 2019 à Franck Riester, Ministre de la culture, le rapport Beaux- Arts et Patrimoine destiné à soumettre au Gouvernement des propositions citoyennes qui émanent du Grand Débat de la Culture.

Grande absente des thématiques définies dans le cadre du Grand Débat National initié par le Président de la République, la culture a pourtant toute sa place au cœur du débat citoyen. Face à ce constat, Beaux-Arts Magazine et la Fondation du patrimoine ont lancé un Grand Débat de la Culture à travers une plateforme de consultation en ligne https://granddebatculture.fr ouverte à tous les citoyens ainsi que des débats publics, du 18 février au 18 mars 2019.

Les participants ont été invités à s’exprimer autour de trois thématiques principales : la Culture pour tous, l’Education artistique et culturelle, et le Patrimoine, ainsi qu’à proposer d’autres thèmes reflétant leurs préoccupations.

Le rapport souligne que les contributions visent avant tout à combler la fracture culturelle qui persiste sur notre territoire. La perception d’une concentration des moyens de la politique culturelle de l’Etat sur les grandes institutions des métropoles ou zones hyper-touristiques demeure à ce jour très présente. Les lieux patrimoniaux présents partout sur le territoire constituent une réponse à cette problématique : ils sont les vecteurs d’une identité, et jouent un rôle dans l’attractivité des territoires.

Le rôle capital de l’éducation artistique et culturelle, dispensée lors du parcours scolaire, dans la sensibilisation des citoyens à la culture et au patrimoine dès le plus jeune âge, a à cet égard été maintes fois relevé.

Il ressort également de la consultation que la culture a vocation à s’intégrer toujours plus dans la vie domestique, dans les lieux du quotidien, dans l’entreprise et dans les pratiques artistiques des citoyens.

Les revendications des participants en matière de démocratisation culturelle intègrent également unedimension économique et sociale. La modulation des tarifs réduits et l’instauration de la gratuité pour les groupes scolaires ont fait l’objet de débats. Le pass Culture a par ailleurs été cité de nombreuses fois ; et si le concept est approuvé par nombre d’entre eux, l’ensemble des intervenants suggèrent d’élargir son rôle.

Parmi les propositions émises, certaines ont particulièrement retenu l’attention, de par leur faisabilité et leur cohérence avec les enjeux gouvernementaux, parmi elles :

-  Etendre les ressources dédiées au patrimoine, notamment par l’affectation d’un pourcentage de la taxe de séjour à la préservation des sites patrimoniaux et la pérennisation du loto du patrimoine.
-  Démultiplier les structures culturelles itinérantes dans les zones rurales et périurbaines, qui permettent d’attirer de nouveaux publics.
-  Rendre obligatoire l’enseignement de l’histoire des arts et de la culture et faire entrer l’art à l’école en facilitant la venue d’œuvres et d’artistes. Cette mesure est en cohérence avec la vision du ministère de l’Éducation nationale dont l’un des enjeux est de s’assurer que tous les élèves puissent accéder à une pratique artistique et fréquenter régulièrement des œuvres.

Pour le ministre de la Culture Franck Riester, « Les équipes de Beaux Arts Magazine et de la Fondation du Patrimoine ont réalisé un travail remarquable au service de la Culture. Le grand débat touche à sa fin, pour autant nous devons garder des temps de débat réguliers. Ensemble, nous continuerons de bâtir l’égal accès de tous à la Culture. »

Pour Frédéric Jousset, « les contributions du grand débat culture ont été nombreuses et pertinentes. Je suis convaincu qu’elles enrichiront le débat public. Le Ministre de la Culture a accueilli les propositions avec intérêt, et la mobilisation citoyenne nationale autour du Grand Débat Culture a été saluée. »

Pour Guillaume Poitrinal, « Partout en France, les sites patrimoniaux constituent des livres d’histoire à ciel ouvert et des lieux d’accueil pour de nombreuses activités culturelles... Le grand débat culture trace des pistes afin que ces joyaux de notre culture soient mieux préservés et servent au développement des territoires. Il y a urgence ».

À PROPOS DE BEAUX ARTS MAGAZINE

Avec une diffusion à 65 000 exemplaires, Beaux Arts Magazine (créé en 1983) est le titre leader de la presse artistique et le premier mensuel culturel français. Beaux Arts Magazine fait partie du groupe Beaux Arts & Cie, également éditeur du Quotidien de l’Art, premier quotidien français sur l’art et son marché, fondé en octobre 2011.

Beaux Arts & Cie développe par ailleurs des offres de services à destination des institutions culturelles et des entreprises, avec Beaux Arts Consulting, Beaux Arts Institute et l’agence de médiation culturelle Point Parole.

À PROPOS DE LA FONDATION DU PATRIMOINE

Première organisation privée en France dédiée à la préservation du patrimoine de proximité, la Fondation du patrimoine œuvre depuis 1996 à la sauvegarde et la valorisation du patrimoine français. Au travers du label, de la souscription publique et du mécénat d’entreprise, elle accompagne les particuliers, les collectivités et les associations dans des projets de restauration.

Présentes sur l’ensemble du territoire national, les équipes de la Fondation du patrimoine ont à cœur de promouvoir la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine bâti et paysager de nos régions, de contribuer à l’identification des édifices et des sites menacés de dégradation et de disparition, de participer aux actions de
restauration des propriétaires privés ou publics et de favoriser la création d’emplois et la transmission des savoir- faire.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche