Bourgogne

La Région entend la colère des agriculteurs Bio.

Les agriculteurs biologiques ont manifesté ce jour à Besançon et hier au Creusot à l’occasion des comités de gestion des fonds européens, suite à la décision de l’Etat de ne plus financer les contreparties des aides FEADER appelées « aides au maintien ».

Patrick Ayache, vice-président de la Région en charge des fonds européens, a reçu une délégation. Il a entendu leur colère et leur incompréhension. Il a répondu en expliquant que la Région Bourgogne-Franche-Comté, devenue autorité de gestion du FEADER, agit en proposant à la Commission européenne de modifier la maquette des fonds européens afin de préserver des budgets de l’aide à la conversion en agriculture biologique, qui serait autrement épuisée en 2018. Il a rappelé que Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, allait proposer un budget exceptionnel de 500 000 euros en 2018 pour faire face aux situations les plus difficiles. Il a ensuite confirmé l’engagement de construire avec l’agriculture biologique un contrat de filière, qui permettra de dynamiser l’économie de l’agriculture biologique là où elle insuffisamment structurée (viande, maraîchage…). Enfin, il a rappelé l’ambition d’accélérer la fourniture de produits biologiques dans les cantines des lycées pour atteindre l’objectif de 50 % de produits locaux et 20 % de produits bios dans les 15 millions de repas servis chaque année.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche