Bourgogne

Les agricultrices se dévoilent pour la journée des droits des femmes

Dans le cadre de la journée des droits des femmes, nous ne pouvons que penser à toutes les agricultrices qui travaillent au quotidien à nourrir l’Homme, dans un monde réputé masculin mais qui se féminise progressivement. Pour mettre en avant leur travail au quotidien, elles ont souhaité se dévoiler par une série de photos. Une des agricultrices, Julie Cadiot, éleveuse dans la Nièvre, s’est aussi prêtée au jeu de l’interview.

Quel est ton parcours dans le milieu agricole? Comment en es-tu arrivée au métier d'agricultrice?

 

Mes parents étaient agriculteurs, j’ai donc baigné dans le milieu depuis toute petite et je suis tombée amoureuse de ce métier dès mon enfance. J’ai naturellement voulu suivre un cursus agricole mais mes parents ne l’ont pas vu d’un bon œil. Ils étaient convaincus qu’une femme dans une ferme c’était trop difficile d’un point de vue physique.

 

Mais j’étais tellement passionnée que je ne voulais pas renoncer à mon projet. Après de nombreuses disputes et discussions, j’ai réussi à les faire céder et ai intégré un BTS production animale. J’ai ensuite fait une licence commerce bovin viande. Suite à cela, j’ai eu mon premier emploi dans une coopérative agricole, où je m’occupais de vente de taureaux.

 

Et quelques années après, j’ai pu réaliser le rêve de ma vie et m’installer sur la ferme familiale. Aujourd’hui, finalement, mes parents sont fiers de moi et j’arrive même à les soulager, ce qui m’apporte une grande satisfaction après tout ce par quoi on est passé.

 

Qu'est-ce que ce métier t'apporte au quotidien?

Beaucoup de travail ! La satisfaction de pouvoir gérer sa propre entreprise et d’être dans la nature, au milieu de mes vaches, est un bonheur quotidien. J’ai des projets plein la tête pour la ferme, ce qui m'apporte un enrichissement personnel et un renouveau quotidien.

 

Est-ce plus difficile d'être une femme pour travailler dans le milieu agricole?

Oui d’un point de vue physique. Quand il y a des tâches physiques à faire sur la ferme, c’est plus compliqué malgré tout le matériel qu’on peut avoir. Par contre, d’un point gestion d‘entreprise, au contraire, je pense que les femmes essaient toujours d’être innovantes et d’aller de l’avant.

 

Quel conseil pourrais-tu donner à une femme qui voudrait s'installer?

De ne pas se préoccuper des préjugés, de croire en soi, ce qui est très important et se rappeler qu’à chaque problème, il y a une solution pour ne jamais baisser les bras !

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche