Bresse Chalonnaise

Le président du jury Hervé Vilard et la bientraitance n'ont fait qu'un

Il est d’usage, à La Gaudriole, association de Saint-Maurice-en-Rivière, d’installer en qualité de président du jury de son concours de chant (« Le show des Cigales »), une vedette de la chanson. L’heureux élu, en ce samedi 4 novembre 2017, fut Hervé Vilard, l’inoubliable passeur d’émotion via en particulier « Capri c’est fini », dès 1965. Professionnel jusqu’au bout des ongles, celui-ci aura tenu son rôle avec l’élégance morale qui est la sienne.

Deux de ses succès en guise de valeur ajoutée

Hervé Vilard est dans les petits papiers de Patricia Fiquet, présidente de l’association susdénommée, un artiste qu’elle adore. Normal dans ces conditions de le convier pour donner du corps et attribuer une âme à  une soirée où les chansons sont monnaie courante, et la façon de les vivre, scrupuleusement observée. Si à l’extérieur de la salle des fêtes le temps était à la pluie, à l’intérieur le robinet céleste se tarissait d’un coup d’un seul, l’auteur-compositeur-interprète à la carrière longue de plus de cinquante ans, laissait pénétrer le soleil et ce qui va avec. Son titre « Méditerranéenne » devait d’emblée conditionner la salle en la plaçant sur une trajectoire sans la moindre équivoque. Puis de déclarer la 24ème édition du « Show des Cigales » ouverte. Hervé eût pu ensuite circonscrire son activité à la notation pure et simple, et in fine, prendre part à la proclamation des résultats. Que nenni ! Le septuagénaire aura prodigué ses encouragements aux prétendants, et instillé par-dessus le marché des notes d’humour ici et là, probablement pour dédramatiser ce qui ne s’apparentait pas, loin s’en faut pour certains, à des évolutions folâtres. Une fonction d‘un jour qu’il a pris très au sérieux sans le laisser paraître…Ne nous a-t-il d’ailleurs pas confié en aparté que devant tant de gentillesse et d’obligeance émanant de la présidente, il ne se serait pas vu refuser l’invitation, ni rechigner à la tâche, autrement dit à la bonne tenue de la manifestation, à sa manière. Ultime cadeau délivré aux spectateurs : son titre cultissime « Nous », repris avec force conviction par plus d’un. Une nouvelle page du livre de la gaudriole s’écrivait alors à l’encre de son probant savoir-faire.  

 

                                                                                             Michel Poiriault

                                                                                            poiriault.michel@wanadoo.fr        

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche