Chalon dans la rue

Chalon dans la Rue - « Une très belle édition ! » pour Gilles Platret

Le Sous-préfet, Monsieur le Maire de Chalon-sur-Saône et les nouveaux codirecteurs de L’Abattoir/CNAREP étaient tous d’accord : en termes de qualité, de fréquentation et de bon déroulement, ce festival a été une réussite !

L’ultime rendez-vous de ce Chalon dans la Rue 2017 a eu lieu lundi en fin de matinée, pour les remerciements. Nombreux ont répondu à l’invitation : quelques artistes, l’équipe de Chalon dans la Rue, les services de la ville, du Grand Chalon et de l’état pour un dernier moment de convivialité comme si, après avoir passé 5 jours si dense et intense, il était difficile de se quitter et de repartir chacun de son côté. 

Les codirecteurs, fraîchement arrivés à la direction de l’Abattoir / CNAREP mais néanmoins très impliqués, ont tout d’abord pris la parole. « On remercie tout le monde ! Cette édition est une vraie réussite. On est arrivés en tant qu’observateurs mais très vite nous nous sommes retrouvés mobilisés. Ce qui m’a marqué, plus personnellement, c’est l’attachement de tous à ce festival et l’énergie que chacun a consacrée pour faire vivre cette aventure collective », a déclaré Bruno Alvergnat. Quant à Pierre Duforeau, son choix fut de ne pas remercier l’orage de jeudi, lequel a engendré l’annulation du spectacle des Prés-Saint-Jean ; de ne pas remercier non plus le spectateur en chemise rouge qui a téléphoné pendant 6 minutes, durant une représentation, pour savoir quel cadeau acheter à sa petite nièce pour son anniversaire ; de ne pas remercier encore, le propriétaire de la voiture qui a garé son véhicule quai de la Poterne, créant un vrai bazar au niveau de la circulation… Le binôme de directeurs, après avoir remercié les services de la ville, du Grand Chalon et de l’état, ont chaleureusement remercié l’équipe de Chalon dans la Rue, Nadège Gauthier et son équipe, qui ont assuré la transition entre la direction de Pedro Garcia et la nouvelle direction. 

En la présence de Sébastien Martin, Président du Grand Chalon et de Marie Mercier, Sénatrice, Gilles Platret a tenu à remercier l’équipe de l’Abattoir / CNAREP, Pedro Garcia pour la programmation IN qui porte sa marque et également Nadège Gauthier et son équipe pour la programmation OFF. Il a souligné également la particularité de cette édition « préparée par l’équipe, dirigée par la nouvelle codirection (…). De l’avis du public, c’est une bonne édition, avec un bon niveau. Dès mercredi, il y avait du monde dans les rues. Samedi, même la pluie n’a pas découragé les festivaliers. Cette édition est aussi un gros succès malgré ses petits aléas, notamment au niveau du stationnement, mais le rayonnement dû à cet événement apporte à notre ville infiniment plus que les désagréments induits, bien que l’on comprenne les riverains », a-t-il poursuivi. Il a ensuite remercié l’ensemble de celles et ceux qui ont assuré la sécurité des festivaliers sans que cela ne se voit trop, sans emprisonner les spectacles. Par ailleurs, il a souligné la relation de confiance nouée avec les Services de l’Etat, puis a remercié l’ensemble des agents de la collectivité qui ont totalisé 8000 heures de travail cumulées sur 5 jours, ainsi que la soixantaine de services qui se sont mobilisés pour que tout se passe au mieux et enfin, tous les partenaires de cette édition. Le 1er magistrat de la ville a précisé durant son discours que les relations avec la Fédération des Arts de la Rue étaient apaisées et qu’il est envisagé des temps communs. Le budget est également stabilisé, ce qui laisse toute sa place à la suite : poursuivre avec les incontournables et donner à voir de nouvelles formes artistiques afin de toujours se renouveler. 

Le Sous-préfet s’est associé aux propos de Gilles Platret puis, a exprimé un sentiment plus personnel : « Je suis arrivé en septembre 2016 et tout le monde m’a parlé de Chalon dans la Rue, soi-disant « le cauchemar du Sous-préfet » donc j’ai porté un regard très attentif à ce sujet. Au fil des mois, nous avons oeuvré tous ensemble pour la réussite de cet événement ; l’équipe de la ville est forte de 30 ans de festivals et les services de l’Etat bien rôdés. Tout s’est très bien passé pour cette édition, aucun incident n’a été à déplorer. Si plane toujours le risque terroriste sur ce genre de manifestation, on ne renonce pas à toute manifestation artistique ».

Tous ont salué cette réussite et cette belle aventure collective.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche