Chalon dans la rue

CHALON DANS LA RUE 2018 : « Les médusés de Gorgopolitis », un musée à ciel ouvert sur un passé… pas si lointain

Si, pour paraphraser Cabu, faire de l’art c’est mettre un coup de poing dans la gueule, la compagnie couchoise Les Enclumés a une bonne droite !

Tous les soirs, durant le festival, Les Enclumés ouvraient les portes de leur musée à ciel ouvert rue Leschenault de la Tour, dans la cour de l’ancien collège de la Citadelle, où s’est installé depuis quelques années l’Ecole Média Art de Chalon. On pouvait y voir une exposition temporaire avec de véritables Médusés de Gorgopolitis. Malgré les explications apportées par les « rassembleurs de mémoire », chacun pouvait avoir sa propre interprétation sur la vie et l’histoire de ces êtres pétrifiés dans le passé, lors du Grand Solstice. Il semble notamment qu’ils cherchaient à se procurer toujours plus d’argent pour se procurer toujours plus d’objets, nécessaires ou non à leur quotidien ; que l’immensité forestière ayant tellement rétrécie autour d’eux, le besoin d’un retour à la terre se faisait sentir mais contre lequel veillaient les lobbies industriels ; ou encore que presque tous, suivant « l’idéal humain », avaient fini par se ressembler. Dans ce système, quelques-uns tentaient de lutter, mais ils semblent qu’ils étaient vite stigmatisés par leurs contemporains.

 

L’univers créé par Les Enclumés, sous la direction de Cédric Touzé, interpelle les visiteurs. Par une sorte « d’arrêt sur image », l’exposition théâtralisée interroge sur le monde qui nous entoure. Ces statues nous renvoie à notre façon de vivre contemporaine, qui si elle ne nous interroge pas aujourd’hui, ne manquera certainement pas d’interroger les générations futures…

 

Si, pour paraphraser Cabu, faire de l’art c’est mettre un coup de poing dans la gueule, la compagnie couchoise Les Enclumés a une bonne droite !

 

M.B.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche