Chalon dans la rue

CHALON DANS LA RUE 2019 : Recherche des figurants. Pourquoi pas vous?

Plusieurs compagnies recherchent des figurants…

Figurez dans les spectacles de Chalon dans la rue. Tous les profils sont les bienvenus, alors pourquoi pas vous ?

Chalon dans la rue, le festival des arts en espace public, se tiendra du 24 au 28 juillet prochain. Evénement incontournable du mois de juillet, il réunit plus de 200 000 spectateurs venus de la région, du pays et d’encore plus loin. Cette année, ce sont près de 160 compagnies françaises et internationales qui investiront la ville. Les rues, les places, un square, un jardin privé ou même une façade et les bords de Saône. L’espace public devient le terrain de jeu des artistes.

Plusieurs compagnies recherchent des figurants : Une occasion unique pour les participants de vivre une expérience artistique de l’intérieur et de découvrir l’envers du décor. Au cœur de la création, dans les coulisses du festival…La figuration ne nécessite pas nécessairement une pratique artistique, juste l’envie d’en être.

CCOT (Corée du Sud), spectacle « Massager », massage au papier et performance : 8 participants / atelier + spectacle du 23 au 28 juillet. Massager est une installation-performance co-créée par les citoyens à travers un atelier d’art-thérapie de caractère éphémère, sur le thème de la fragilité. Dans Massager, les participants deviendront des masseurs de rue grâce à une formation sur les techniques de massage au papier et une préparation physique et mentale pour la performance. La participation est ouverte à des personnes d’âges, d’origines et de niveaux d’expérience différents.

Pratique : 15 heures d’atelier sur trois jours et 3 représentations pendant Chalon dans la rue 2019.

L’Aubépine (France), spectacle « Laps », performance : 4 participants / spectacle du 25 au 28 juillet. Laps est un solo pour la rue qui s’appuie sur cinq vieux objets en métal rouillé, se situant quelque part entre la danse, le jonglage et la pratique sonore. Écriture et interprétation d’Alban de Tournadre, artiste pluridisciplinaire qui va explorer sa création avec la participation de quatre volontaires.

Arrangement provisoire : « Babel », performance participative architecturale : « Babel » est une création participative monumentale et éphémère, qui a rassemblé 25 chalonnais en avril dernier lors des Rencontres de l’Archipel. Certains d’entre eux n’étant pas présents durant le festival, nous recherchons de nouveaux complices pour se joindre à l’équipe déjà en place. Avec Babel, vous êtes invités à créer une œuvre collective. Prenez du bois, du cordage, un geste architectural démesuré et une communauté de personnes de différents âges, de différentes origines, croyances et activités. Voilà Babel, un projet chorégraphique bâti collectivement en direct sous le regard du spectateur. Pour ce faire, le chorégraphe Jordi Galí rassemble une communauté engagée et curieuse dans la réalisation d’une architecture éphémère : l’élévation d’une grande colonne penchée de plusieurs mètres de haut.

Pratique : ateliers les 23 et 24 juillet de 10 h à 18 h. Spectacle : Jeudi 25 juillet à 18 h.

Les Grooms : « Johnny Schicchi », Opérette de Rue pour fanfare : Gianni Schicchi est un opéra de Puccini créé 1918. L’argument est basé sur une histoire d’héritage détourné au profit d’un rusé personnage. Cette œuvre de Puccini nous sert de point de départ et sera mélangée aux événements survenus récemment avec la mort de Johnny Hallyday. Les thèmes traités seront l’héritage, l’importance de la presse, l’humour, les relations familiales… La compagnie recherche des participants à partir de 16 ans pour jouer de courtes scènes pendant le spectacle.

Pratique : Répétition de 2h mercredi 24 juillet. Spectacles du 25 au 28 juillet.

Queen Mother : « Follow me », Show connecté : « Follow me » est une invitation à écrire, à entrer en discussion avec un.e. inconnu.e. par SMS, à sentir ce plaisir universel du jeu de langage. Le participant se croit seul alors qu’il appartient à un groupe (50) avec qui il fait corps dans l’espace public : une fantaisie en réseau. Les participants créeront des images sur ce parcours.

Pratique : Une rencontre entre le 19 et le 24 juillet avec la directrice artistique. Spectacles du 26 au 28 juillet.

Balle perdue : « Gora !» Spectacle concert, un selfie au milieu des sioux ateliers :

 Gora ! est un drapeau planté au milieu d’une petite histoire. Celle d’un gamin qui, sur son île imaginaire, nous raconte l’intimité de sa petite guérilla. Un gamin admiratif des poings levés, des oeuvres d’art, des cagoules, des sioux, du skate, des apnées comme dans le Grand bleu et de sa mère à la double pédale. Les participants recherchés sont des adolescents qui vont créer une tribu imaginaire et parler de leurs territoires intimes et géographiques, de leur lien à la ville, des espaces qu’ils occupent, de la manière de se déplacer, de leurs hobbies. Ils accueilleront le public pour le conduire à l’espace de jeu et occuperont la zone. Jeunes pratiquant le skate bienvenus.

Pratique : Ateliers en soirée les 22, 23 et 24 juillet Spectacles les 25, 26 et 27 juillet.

Woest : « Lucky shots » Théâtre chorégraphié :  Vous êtes sur votre vélo et soudainement vous freinez, volant disgracieusement au dessus du guidon. Vous tombez de vos escaliers les bras chargés de poêles et de casseroles. Un trottoir glissant ou une tuile cassée suffisent à vous faire voyager. Nous tombons et nous tomberons encore. La gravité nous fait faire des choses surprenantes dans notre vie quotidienne. Parfois, nous sommes pris de honte lorsque, par inadvertance, nous rencontrons le sol en pleine face. Les lois de la gravité sont indéniablement réelles. Mais dans le contexte théâtral de Lucky Shots, les cinq danseuses font leur loi. Nous recherchons un participant ou une participante de 70 ans pour une apparition au cours du spectacle.

Pratique : Répétition le 24 juillet Spectacles les 25, 26, 27et 28 juillet..

Alix M : « Fils de lutte » Solo en déambulation : C’est l’histoire d’un CRS en tenue qui s’échappe des chaleurs républicaines officielles. C’est l’histoire d’un homme avec un uniforme qui colle (partout). Ou presque. C’est l’histoire d’une douceur sauvage profonde qui voudrait se défenestrer d’un carcan. Nous recherchons 3 participants la quarantaine pas moins, qui évoluent sur une chorégraphie simple avec des fumigènes bleus / blancs/ rouges  sur des ceintures sécurisées.

Pratique : Rencontre avec l’artiste mercredi 24 juillet. Spectacles du 25 au 27 juillet

Contact : Patricia JACQUES Courriel : patricia.jacques@chalondanslarue.com. Tel : 03-85-90-94-83. Chalon dans la rue – l’Abattoir – 52, quai Saint-Cosme 71 100 Chalon-sur-Saône.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche