Chalon dans la rue

Un CRS vraiment pas comme les autres avec «Fils de Lutte»

À l'occasion de Chalon dans la Rue, nous sommes à la découverte de «Fils de Lutte» de la compagnie Alix M. Plus de détails avec Info Chalon.

Pour la 33ème édition du festival Chalon dans la Rue, Alix Montheil,  le créateur du spectacle et directeur de la Cie AlixM, proposait, «Fils de Lutte. Tu t 'es vu quand t'as repris de la dictature».


«C'est l'histoire d'un CRS en tenue qui s'échappe des chaleurs républicaines officielles.
C'est l'histoire d'un homme avec un uniforme qui colle (partout). Ou presque.
C'est l'histoire d'une douceur sauvage profonde qui voudrait se défenestrer d'un carcan.
C'est l'histoire d'un mec embrigadé qui voudrait être ailleurs. (@All Exclusive Life)
Euuhh… C'est ton histoire derriere le cadre liberticide qui se resserre sans cesse.

Un homme seul en costume de CRS apparait comme sorti du monde réel.(Aïe! Attention c'est le présent)
Il erre dans l'espace public. Il est gorgé de mots (et avec l’autre orthographe aussi.)
Il cherche le contact, le ciel, le vent, la lumière, la terre, le sens, la justice, le point G, ta révolte...
Il cherche à manger, à remâcher, à saisir la chair, une raison de.…, un prétexte pour... respirer.

Il y a toutes ces questions qui grattent, qui gravitent partout :
Que faisons-nous de nos symboles autoritaires qui resserrent nos voix et la poésie
(libre) de nos rues?
Pouvons-nous embrasser un flic en vrai (#Séchan)?
Est-ce qu’il y a un (bon) vivant derrière les apparats?
C’est quoi l’autorité pour la liberté?
Y’a-t-il des GRS dans les CRS?
Est-ce que les CRS c’est aussi des nouvelles technologies?
Est-ce que le CRS a l'amour à tous les étages?
Est ce qu'on peut se détester une bonne fois pour toute?»

Alix M, compagnie originaire du Limousin, nous questionne ici sur les symboles autoritaires qui resserrent parfois nos voix et la poésie (libre) de nos rues. Radicale dans son écriture et soucieuse de ce drôle d’être qu’est «l'humain», la compagnie nous invite à partager un moment où la frontière entre réalité et fiction ne tient qu’à un fil.

Un fil fragile qui ne demande peut-être qu’à casser.

«Fils de Lutte. Tu t 'es vu quand t'as repris de la dictature» ou un rendez-vous entre impuissants pour mimer des révolutions à outrance... avant la fin du monde.

La pièce, interprétée par Julien Frégé et Kevin Thébault, était jouée sur la Place du Collège, jeudi, vendredi et samedi, de 14 heures à 15 heures 30 et de 19 heures 30. Tout public à partir de 12 ans.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche