Chalon sur Saône

Campagne de communication réussie pour la Capacité en Droit de Chalon sur Saône !

Ce vendredi 9 septembre au numéro 1 de l’Avenue de Verdun à 18h00, se tenait la réunion d’information qu’avait organisé le Centre de la capacité en droit de Chalon de Saône. Les responsables de la formation et les étudiants en cours de cursus ou déjà diplômés s’investissent depuis plusieurs mois pour faire connaître leur formation et attitrer le plus de monde possible à leurs réunions d’information. Ce premier rendez-vous qu’ils avaient avec leurs éventuels inscrits a été une réussite, puisque ceux-ci sont venus en nombre.

Les personnes présentes à cette réunion n’ont pas fait mentir Denis Blondaux, enseignant et directeur de la formation, pour qui « la capacité en droit est un diplôme qui ouvre ses portes à tout le monde et où il n’y a pas de profil type ». Effectivement, il avait des jeunes, des moins jeunes, des personnes en recherche d’emploi, d’autres en reconversion. Autrement dit,  aucun des parcours de chacun n’était identique. 

Lors de la réunion, Denis Blondaux a expliqué que la « Capa » au-delà d’ouvrir de nombreuses possibilités de poursuites d’études, permet par la suite à ceux qui l’obtiennent d’avoir une nouvelle lecture du quotidien et de l’actualité, et ce, grâce la façon dont on leur enseigne à qualifier et à analyser des faits et des situations. Il a rappelé que nous faisons tous du droit et y sommes tous confrontés au quotidien, et ce même sans forcément s’en rendre compte. 

La formation en elle-même se déroule sur deux années. Elle donne une équivalence bac et ouvre les portes des universités, ainsi que celles de nombreux concours de la fonction publique. Elle est dispensée en cours du soir, et cela à raison de trois soirs par semaine de 18h15 à 20h45, cela permet donc à certains étudiants de concilier études et vie professionnelle en même temps. 

Chaque année est scindée en deux semestres, chacun étant sanctionné par des examens portant sur les matières enseignées au cours de celui-ci. Ils s’en sortent la plupart du temps haut la main dès les premières sessions, à condition de s’en donner les moyens. A défaut, il leur reste toujours la session de rattrapage, conçue pour permettre de « récupérer » les étudiants n’ayant pas validé toutes leurs matières. 

Venu témoigner de son parcours, un étudiant en dernière année a souligné que ce diplôme demande de la rigueur et un investissement personnel minimum. Juste avant de préciser que « l’ambiance des cours est très appréciable et le travail se fait, par conséquent dans de bonnes conditions », si bien que l’« on prend plaisir à venir aux cours et, quand ils se terminent, on est certes content, car le rythme ralenti, mais on ressent aussi un petit vide ». 

De l’avis de beaucoup d’anciens, cette formation apporte beaucoup de connaissances en droit à ceux qui la suivent, et ces derniers n’auront rien à envier aux étudiants de faculté puisque son contenu aborde certaines matières qui ne sont vues qu’à partir de la 4ème année de droit à la fac, c’est-à-dire en master. Il faut aussi préciser que si ce diplôme confère une équivalence bac, celui qui obtient une moyenne supérieure à 15/20 sur ses deux années des cours pourra entrer directement en seconde année de droit à la faculté s’il le souhaite. Cela met en évidence que le contenu de cette enseignement est solide et reconnu comme tel. Autant dire qu’un étudiant qui réussit sa « capa » sort bien armé pour finaliser ses projets. 

Si vous souhaitez en savoir davantage sur ce diplôme, une dernière réunion d’information aura lieu ce vendredi 16 septembre au Média Pôle, 1 Avenue de Verdun. Les étudiants diplômés ou en cours de formation ainsi que le directeur de formation vous renseigneront volontiers. A cette occasion ceux qui le souhaite pourrons aussi retirer un dossier d’inscription. Si vous ne pouvez pas assister à ce rendez-vous, une autre alternative s’offre à vous, contacter le 03-85-42-36-86.

V.D.C

Météo locale

Recherche

Mode et beauté