Chalon sur Saône

Le coup de gueule des commerçants du village de la Paulée

Dimanche matin, les cinq exposants du Village de la Paulée à Chalon sur Saône n'étaient pas contents.... et ils ont voulu le faire savoir. Un courrier devrait être adressé dans la semaine à la mairie, même si tout est rentré dans l'ordre mais un peu tard au goût des commerçants.

Les cinq exposants du Village de la Paulée n’étaient pas contents du tout ce dimanche matin, et pour cause, arrivés à 9 heures 30 sur leur stand, pour une préparation avant l’ouverture d’une dégustation des vins prévue à 10 heures, ils ont eu la désagréable surprise de ne voir venir personne.  Pas de vignerons, pas de verres de dégustation… sous la toile du chapiteau, ils se sont senti biens seuls.

Et que dire des visiteurs venus pour la dégustation et qui se sont tout naturellement dirigés sur la Maison des Vins, désertant le village de la Paulée. Dimanche matin, l'heure était donc à la grogne, pointant du doigt des dysfonctionnements dans l'organisation (au moins en ce qui concerne le dimanche). 

Solidaires entre eux, ils n’ont pas hésité à se confier à info-chalon.com

Sandrine, « Légendes Gourmandes » : « Ce matin, nous sommes arrivés sur nos stands de bonne heure, personne ! Pas de vignerons, pas d’organisateurs ! Donc forcément, pas de verres de dégustation, ni dégustation de la nouvelle carte. Les visiteurs se dirigeaient vers la Maison des Vins. Où sont passés les vignerons ? Je trouve cela inadmissible! Vous voyez il est quatorze heures. Depuis ce matin 10 heures,  j’ai fait un chiffre d’affaire de 21 euros. Tout ce que j’ai gagné hier, je l’ai perdu aujourd’hui. Pourtant, on paye nos stands ! ».

Medhi, «Chocolats Dufoux » : «Nous sommes dans le flou total depuis ce matin, pas d’organisation, pas de fréquentation, pas de vignerons, pas de verres, personne. J’ai réunion avec ma hiérarchie dans la semaine. Je peux déjà vous dire que c’ést la première fois qu’on vient ici et sans doute la dernière. C’est honteux ! ».

Gilbert « bienvenue à la ferme » : «Ce matin, nous n’avons vu personne à la prise de nos fonctions sur nos stands, pas d’organisateur, pas de vignerons, pas de verres donc pas de dégustation. On n’aurait pas dû revenir aujourd’hui ! Ici il y a vraiment un gros problème de communication ! D’un autre côté je comprends qu’il n’y avait plus de verres ce matin, vu le monde hier ! ».

Sandrine « Caprice de chèvre » : « On nous demande d’être là à 10 heures. On vient à 9 heures 45, les organisateurs ne sont même pas là, les vignerons non plus et la dégustation est annulée à cause de verres qui manquent ! Il y a vraiment un manque de respect ! Je me pose vraiment des questions. Ils ont doublé le prix de l’emplacement des stands et ils ne respectent pas leurs engagements. C’est quand même aberrant, non ? Il est 14 heures 30, regardez, il n'y a personne. On a gagné beaucoup moins d’argent que l’année dernière, ajouté à cela un drôle d’accueil des organisateurs. Ils ont vraiment des efforts à faire l’année prochaine s’ils veulent que l’on revienne".

Karine « l’Authentique » : « Nous sommes très déçus de l’organisation ! Pas de Vignerons, pas d’organisateurs, pas de dégustation, du coup toute la marchandise est perdue. C’est simple, tout ce que j’ai pu gagner hier, je l’ai perdu aujourd’hui !"

Sur le Stand des champignons : « Nous sommes tous solidaires. Nous, les commerçants de ce Village de la Paulée, pour dénoncer que par rapport à l’année dernière, l’organisation a été désastreuse. Nous sommes arrivés sur nos stands à 9 heures 30, les organisateurs à 11 heures 30 pour nous dire quoi ? Ce qu’on savait déjà :  pas de verres  pas de vignerons, donc pas de dégustation ! Je ne vous cache pas que je suis très déçue, car ça commençait bien hier. Mais aujourd’hui, je peux vous dire que tout l’argent que j’ai gagné, a été perdu aujourd’hui !"

 « Nous sommes victimes  de notre succès d’hier soir où tous les verres ont été vendus. C’est vrai que tout est rentré dans l’ordre mais un peu tard  " ont tenu à réagir les organisateurs du village de la Paulée". Pris d'assaut, samedi, les verres de dégustation n'ont pas été renouvelés, le stock se trouvant en dehors de la ville. Il aura fallu attendre 14h30 pour que les verres arrivent et que les commerçants travaillent  avant de lever le camp vers 17h pour certains d'entre eux. 

Un courrier devrait être adressé en mairie, afin que la lumière soit faite sur les problèmes enregistrés ce dimanche et que les enseignements soient tirés pour l'année prochaine. 

 

Météo locale

Recherche

Mode et beauté