Chalon sur Saône

Les communistes chalonnais montent au créneau au sujet de l'aménagement de la Place de Gaulle à Chalon sur Saône

Tract à la main, les communistes du Grand Chalon, font état de leur réflexion sur le dossier de l'aménagement de la Place de Gaulle à Chalon sur Saône et appellent à un débat démocratique.

"Le maire doit permettre aux Chalonnais de présenter des projets alternatifs", telle est la ligne portée par les communistes du chalonnais, dont une délégation tenait une conférence de presse, au siège départemental à Chalon sur Saône.  "Le projet porté par le maire d'urbaniser la Place de Gaulle en implantant une surface commerciale de 3000 m² confirme sa vision désormais constante et affligeante du crédo libéral du tout marchand" déplorent les communistes chalonnais. 

Plus que le projet en lui-même porté par Gilles Platret, les communistes dénoncent l'absence totale de discussion avec les Chalonnais, "l'absence de concertation et d'échange autour d'un projet majeur pour la ville", invitant même les Chalonnais à se pencher "sur les engagements de campagne électorale de Chalon pour Tous, celui de la consultation citoyenne". Pour Alain Bernardat, ancien conseiller municipal de Chalon sur Saône de 2008 à 2014, "il n'y a plus de démocratie participative à Chalon sur Saône malgré toutes les annonces de l'équipe en place. Où sont les promesses tenues envers les Chalonnais" s'est agacé à plusieurs reprises, celui qui fut Vice-Président de l'intercommunalité en charge de la démocratie participative, "même si tout n'était pas parfait non plus avant". 

Les communistes chalonnais lancent un appel du pied au maire de Chalon sur Saône, "nous sommes disponibles pour animer un atelier citoyen composé de chalonnais, de riverains, d'usagers de l'espace public, d'agriculteurs, de commerçants et de toute personne motivée, qui réfléchiraient et accompagneraient la phase de conception du projet". Plus qu'une opposition de faite au projet de la place De Gaulle, ils plaident pour "l'option d'une halle alimentaire permanente inscrite dans le champ de l'économie sociale et solidaire, approvisionnée en circuit court. La ville doit faire converger les intérêts des producteurs et des consommateurs pour proposer des produits sains au juste prix". 

Ils n'hésitent pas non plus à annoncer leur volonté de voir la ville de Chalon sur Saône "préempter des baux commerciaux". "La ville doit utilser les outils juridiques. C'est utilisé par des dizaines de municipalités de toutes sensibilités". Le PCF plaide pour la mise en place d'une société d'économie mixte susceptible de piloter cette opération sur les baux commerciaux, permettant même l'acquisition de fonds de commerces, "afin de garantir la diversité commerciale". 

Autre sujet qui reste dans bien des mémoires, reste celui de la médiathèque, que les communistes n'ont pas hésité à ressortir des cartons. "C'est un rapport de l'inspection générale des bibliothèques qui le dit. Chalon est en déficit. Un espace dédié à la lecture et au multimédia, permettant une activité créative en lien avec les quartiers et les associations est indispensable au coeur de la cité". 

 

Laurent Guillaumé

Météo locale

Recherche

Mode et beauté