Chalon sur Saône

Le courage... un concept à géométrie variable !

L'édito du jour d'info-chalon.com

Après une absence momentanée au dernier conseil municipal de Chalon sur Saône, pour une hospitalisation au centre hospitalier de Lyon, Christian Villeboeuf, conseiller municipal d'opposition, avait souhaité réagir aux accusations formulées par le maire de Chalon sur Saône. 

La grandeur républicaine aurait voulu qu'en octobre dernier alors que tout le monde connaissait la situation médicale de Christian Villeboeuf, de poser les couteaux sur la table, et d'appeler à avoir une pensée pour un conseiller municipal chalonnais. Or, plutôt que de jouer la carte de l'apaisement et du courage politique, le maire de Chalon sur Saône avait fait le choix de s'en prendre publiquement à l'un des conseillers, au moment, où il affrontait son lit d'hôpital. 

Ce mardi soir, là encore, l'Esprit de Noël aurait pu, aurait dû envahir l'assemblée municipale avec un message d'apaisement... mais là encore, c'était oublier la nature profonde des hommes. 

Facile de pointer le courage des uns, lorsque la police de l'assemblée permet de gérer les débats à son gré, facile d'accuser les autres de villipender les autres sur les réseaux sociaux et d'appeler au courage de l'affrontement verbal. Facile de faire la leçon lorsque publiquement derrière son même écran d'ordinateur, derrière son Facebook, on agresse publiquement et nominativement. Comment appeler au courage les uns, demander à ce que certains appliquent certains préceptes de bienséance républicaine alors qu'on use, qu'on abuse, de cette liberté qu'offre les réseaux sociaux. La presse que nous incarnons modestement pour partie, a été à maintes reprises, prise à partie sur ce même réseau  social, sans que nous n'ayons à aucun moment caresser l'infime espoir d'avoir une discussion en tête à tête sur des divergences d'appréciations, sans même ce petit coup de fil, que vous avez appelé de vos voeux ce mardi soir. 

Oui, Monsieur le maire, "le courage est comme l'amour, il veut de l'espérance pour nourriture" pour reprendre Napoléon Bonaparte. L'apaisement, l'explication entre hommes, la lutte dans le sens de la construction, c'est aussi ça le courage. Joyeuses fêtes de fin d'année à toutes et à tous et que l'esprit de concorde municipale vienne enfin envelopper toutes celles et ceux qui veulent travailler à un avenir meilleur pour Chalon sur Saône. 

Laurent Guillaumé

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche