Chalon sur Saône

Message de Noël de la SPA du Chalonnais

Les 12 coups de minuits ont sonné depuis bien longtemps, on s’est régalé de champagne et de bûche, quelques paquets ont été ouverts avant d’aller se coucher et le reste le sera près de la cheminée au réveil, dans les effusions et les cris de joie. Tout le monde dort à poings fermés, tout le monde sauf moi. Parait que c’est  Noël …ah bon je n’avais pas remarqué…Moi ça fait des années, que je suis là, des Noëls  j’en ai passé ici, tellement que je les compte même plus….Les cadeaux,  je connais pas, pas plus que le coin de la cheminée, les repas avec la famille et la joie d’être entouré de ceux qu’on aime et qui nous aiment….évidemment à l’heure de la soupe, j’ai bien droit à une petite tape amicale sur la tête, on ne m’oublie pas : on me donne de temps en temps des gâteaux, on me parle en passant, on me fait faire un petit tour dans la rue… mais voilà ça ne remplace pas une famille et un vrai Noël avec un sapin et des pantoufles à mâchouiller… moi j’aimerais bien connaître ça au moins une fois dans ma vie. Accueilli quand j’étais petit, j’avais déjà trop grandi avant de fêter mon premier Noël, j’étais déjà devenu trop gros, trop encombrant, et je perdais mes poils… alors direction le refuge, c’est tellement facile ! Au début, j’ai cru qu’ils allaient revenir, qu’ils n’allaient pas oser me  faire ça, me laisser là, tout seul dans cette cage, dans ce froid glacial, à quelques jours de Noël…

Ben si..Même qu’ils mont vite remplacés par un autre plus petit, plus joli. Depuis, toute l’année et en particulier à Noël, je rêve que quelqu’un vienne «  enfin » me chercher, mais c’est toujours pareil on passe devant moi, mais on s’arrête même pas…trop gros, trop petit, pas assez joli, trop de poils, pas assez de poils, trop vif, pas assez foufou, trop vieux…j’ai tout entendu je crois. Je suis pas un top model, un chien de race, un jeune fringuant, alors je suis toujours là…Personne ne veut de moi. Je suis un abandonné, un exclu, un laissé pour compte… je rêve de câlins, de maîtres aimants, de balades, de Noël au coin du feu… Tiens vous avez dit « Noël » ? Vous ne seriez pas le Père Noël par hasard, vous qui lisez ces lignes ? Parce que si vous l’êtes, vous pourriez venir me voir, non ? Vous découvririez que même si je suis là depuis longtemps, même si  je ne suis pas le chien de vos rêves, j’ai plein d’amour à vous donner, je pourrais vous rendre heureux pour peu que vous vous occupiez de moi…On est plusieurs au refuge à être dans mon cas, alors s’il vous plaît, cette année , pensez à nous, venez nous voir et ramener nous chez vous pour passer ensemble ce Noël et bien d’autre encore, et  faites nous croire que le Père Noël existe vraiment….

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche