Cinéma

5 Nefs de Chalon : Avec « Demain tout commence », le réalisateur Hugo Gélin vous donne surtout l’envie d’en finir…

Avec « Demain tout commence », le réalisateur Hugo Gélin illustre à merveille l’idée selon laquelle il ne suffit pas de recourir aux services de celui « qui reste la personnalité préférée des Français »*, Omar Sy, pour accoucher d’une comédie digne de ce nom…

Samuel (Omar Sy), un grand enfant doublé d’un queutard de première, travaille dans le sud de la France, dans un cadre paradisiaque, à tout le moins aussi iodé qu’ensoleillé. Sa vie bascule quand, le lendemain d’une nuit passée à lutiner deux bimbos consentantes, l’un de ses « coups d’un soir » débarque, lui apprend brutalement qu’il est le père d’une petite fille, puis se casse sans demander son reste, après lui avoir laissé le nourrisson de trois mois sur les bras.

Partant d’une assez bonne idée, du moins pas trop mauvaise, Demain tout commence aurait sans doute pu être une comédie respectable, voire drôle. On l’espérait d’ailleurs en se pointant au cinoche de Chalon, ceci même si l’on savait très bien que, en matière de comédies, la France est à la ramasse depuis des plombes, comme en témoigne le festival de daubes sans queue ni tête inondant les salles obscures de l’hexagone depuis des années, qui ne réjouissent qu’un public pas trop regardant, souvent décérébré.

Porté à bout de bras par un Omar Sy qu’on a connu en meilleure forme**, plombé par un scénario aussi cohérent que la conversation d’un pilier de bar après onze verres de Ricard ®, dégoulinant de cette moraline que fustigeait à juste titre le regretté Nietzsche, Demain tout commence plaira certainement aux afficionados des machins que Cédric Klapisch ose appeler « films » : L’auberge espagnole, Les poupées russes et, sans doute à venir prochainement, La brouette de Toronto ou Jamais sans mon sushi… En revanche, il gonlfera très vite ceux qui n’ont aucun point commun avec la collection de têtes à calottes que Gélin « met en scène » : une bande de bobos adulescents – pour ne pas dire carrément attardés -, pétant dans la soie et dont les petites angoisses ont tout pour indifférer le spectateur jouissant encore de ses facultés mentales.

Il les gonflera très vite et – on prend les paris – leur fera tout aussi vite regretter d’avoir mis le nez dehors par un froid de canard pour claquer neuf euros qu’ils auraient pu investir à meilleur escient : soit pour aller voir un vrai film ; soit pour se faire une soirée DVD, en famille ou entre potes.

En définitive, que conseiller à nos lecteurs ? Faut-il vraiment qu’ils aillent voir ce « film » dont on ne comprend même pas pourquoi il s’intitule « Demain tout commence » ? Si, d’une certaine façon, la réponse est contenue dans cette ultime question, Info-Chalon.com ne saurait toutefois trop recommander à ses fidèles lecteurs de juger par eux-mêmes ce qu’il en est. Du moins si ceux-ci ont de l’argent à fiche en l’air et deux heures de leur vie à perdre…

Samuel Bon

 

*Le Figaro, 24.12.2016 ; http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/12/24/97001-20161224FILWWW00016-omar-sy-reste-la-personnalite-preferee-des-francais.php

**2011. Intouchables. Durée : 1 h 52 mn

Bande-annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19253309&cfilm=182745.html

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche