Chalon sur Saône

5 Nefs de Chalon : Aucune excuse pour ne pas voir « Alibi.com »

Les bonnes comédies françaises se font rares de nos jours. Alors quand, par miracle, l’une d’entre elles est à l’affiche, il faut en profiter. Aussi, avis aux amateurs : avec « Alibi.com », les spectateurs en auront (enfin) pour leur argent.

Info-Chalon vous le disait il y a peu à l’occasion d’une chronique sur un nanar de chez nanars* : en matière de comédies, la France est à la ramasse depuis des plombes, comme en témoigne le festival de daubes sans queue ni tête inondant les salles obscures de l’hexagone depuis des années, qui ne réjouissent qu’un public pas trop regardant, souvent décérébré. Tant et si bien que se déplacer jusqu’au cinoche pour aller voir une « comédie à la française » revient, en quelque sorte, à jouer à la roulette belge : celle où se trouve une balle dans chaque du trou du barillet. Aussi, en prenant des tickets pour Alibi.com**, votre serviteur d’Info-Chalon.com, s’attendant à se prendre une énième bastos dans le cigare, avait-il affuté sa plus belle plume pour laminer le long-métrage que, à bon droit, il supposait de nature à lui faire regretter d’être sorti de chez lui par une pluie battante et un froid de canard… Las ! La plume acérée avec jubilation ne va rien lacérer, rien déchiqueter.

Pourquoi ? Mais tout simplement parce que Alibi.com, film complètement barré, loufoque, foutraque est, une fois n’est pas coutume, une excellente comédie, bien que française. En effet, du début à la fin, on se fend littéralement la poire à suivre les exploits des espèces de pieds nickelés formant la fine équipe de cette société spécialisée dans la fourniture d’alibis à toutes celles et ceux qui ont un truc à cacher : gosse adepte de l’école buissonnière, rappeur homo (excellent Joey Starr), hommes volages (dont François Hollande himself…). Les gags, parfois gras il faut en convenir, sont bien vus, originaux. Didier Bourdon, des Inconnus, est, comme toujours, poilant. Quant à la jeune génération d’acteurs sur laquelle repose le film, celle-ci est, dans le noble sens du terme, désopilante. Bref, 1 h 30 de (bonne) déconne et de fous rires. A voir !

Samuel Bon

*Lire la chronique d’Info-Chalon.com :

http://www.info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2017/01/03/25339/5-nefs-de-chalon-avec-demain-tout-commence-le-realisateur-hugo-gelin-vous-donne-surtout-l-envie-d-en-finir/

** 2017. Durée : 1 h 30.

Bande-annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19568377&cfilm=247411.html

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche