Chalon sur Saône

Ce que les hommes en pensent...

info-chalon.com célèbre la Journée Internationale des droits des femmes en lui consacrant, tout au long de la journée, une série de portraits de femmes mises à l'honneur. Curieux et forts de notre expérience de l'année passée, nous avons souhaité donner la parole à quelques hommes également. Rencontre avec le chalonnais, Benjamin Bérardan...

Titulaire d'une maîtrise de Lettres Modernes à l'Université de Dijon, Benjamin BERARDAN, 43 ans, né à Saint-Rémy (71) est passionné par tout ce qui touche au domaine culturel et par le contact client. C'est donc tout naturellement qu'il a choisi de travailler en qualité de conseiller de vente dans l'Espace Culturel E. Leclerc de Chalon-sur-Saône. Fervent admirateur d'humour (noir) et de figures de style, il souhaiterait publier prochainement un dictionnaire dont les définitions sont à la fois drôles et (im)pertinentes.

Que vous évoque le 8 mars, journée internationale de la femme ? 

La notion de combat et de lutte pour le maintien de l'égalité entre les sexes. Je pense tout de suite aux suffragettes, ces militantes qui ont revendiqué le droit de vote pour les femmes en Grande Bretagne. Bien évidemment, je pense à Simone Veil qui, à son niveau, a beaucoup plaidé pour la cause des femmes, notamment à propos de la loi sur l'avortement.

Que pensez-vous de cette journée? 

Elle demeure essentielle car il faut continuer à souligner l'importance vitale, capitale et nécessaire de la femme dans notre société. Jean Ferrat chantait que la femme est l'avenir de l'homme. Ce qui est sûr c'est que l'homme n'existerait pas sans la femme.

Au long de votre vie ou de votre carrière, avez-vous été témoin d'inégalités hommes/femmes ? 

Oui, j'ai connu des femmes maltraitées ou considérées comme des moins que rien par des hommes qui ne valaient guère mieux, sinon largement moins.

Qu'est-ce qui, selon vous, doit-être mis en place pour un "mieux vivre ensemble"?

L'égalité des salaires et des statuts hiérarchiques entre hommes et femmes sur le plan professionnel et arrêter de cantonner la femme à des rôles qui lui sont faussement attribués et qui ne la mettent pas toujours en valeur. 

Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu d'une femme? 

Je pense avant tout à un extrait du livre de Amadou Hampaté Bâ, « AMKOULEL, L'enfant Peul » qui décrit les conseils d'une mère à son fils à travers ces quelques mots :

"Il ne faut étaler ni sa misère, ni sa fortune.
Fortune exhibée appelle jaloux, quémandeurs et voleurs.
N’envie jamais rien, ni personne.
Accepte ton sort avec fermeté, sois patient dans l’adversité et mesuré dans le bonheur.
Ne te juge pas par rapport à ceux qui sont au-dessus de toi, mais par rapport à ceux qui sont moins favorisés que toi".

Sinon, en qualité d'éternel indécis, j'aime être entouré de femmes qui savent me conseiller d'un point de vue vestimentaire car la gent féminine est une caste riche et noble qui rime toujours avec la notion de bon goût.

Quel est le meilleur conseil que vous ayez donné à une femme ?

Quand une femme se fait quitter par un homme et qu'elle a du mal à oublier celui qu'elle a aimé, j'ai tendance à lui prodiguer ma maxime : "Il faut chasser le mal par le mâle". 

Quelle est / Quelles sont les femmes qui vous ont le plus influencé? 

Influencé n'est peut-être pas le terme, mais d'un point de vue cinématographique par exemple, j'ai toujours aimé les films avec des actrices telles que Audrey Hepburn, Jean Seberg ou Françoise Dorléac. Sinon, je voue une très grande passion pour le groupe de rock La FEMME, combo à géométrie variable originaire de Biarritz et auteur d'un album sorti récemment intitulé "Mystère" (Barclay / Universal)." 

Photo transmise par Benjamin Bérardan

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche