Chalon sur Saône

Femmes à l'Honneur [Portrait 1 ] - Annie Cléaux : "Faire plaisir, en régalant les papilles, ce n’est que du bonheur !"

Après avoir travaillé plusieurs années dans le secrétariat, Annie Cléaux décide d'exercer une activité professionnelle qui la passionne : la cuisine. Aujourd'hui, Annie régale les papilles sur les marchés tout en restant très investie dans le tissu associatif local.

"Mes amis me disaient souvent : « Tu devrais ouvrir un restaurant ». Après une courte et mauvaise expérience dans ce domaine, j’ai refusé de laisser tomber mes petits plats que je prenais plaisir à élaborer et, grâce aux encouragements de mon époux et de mon fils, j'ai décidé de proposer ma cuisine sur les marchés : celui de Chalon, ma ville, place de l‘Hôtel de ville, le mercredi et celui de Saint-Rémy, ma ville de cœur, également place de l’Hôtel de ville, le samedi", nous explique Annie Cléaux pour qui la vie ne se limite pas, pour autant, à son espace cuisine.

En effet, Annie a une multitude de centres d’intérêt : "Je suis clarinettiste à l’Harmonie Saint-Rémy/Les Charreaux depuis plus de 30 ans, passion que je partage avec mon mari (saxophone baryton). "... Je suis également secrétaire du Comité départemental de Saône-et-Loire, de la Fédération Sportive et Culturelle de France (FSCF) ; mais aussi secrétaire de l’Eveil de Chalon, membre de l’Association pour le Festival de la Saint-Valentin de Saint-Rémy et je participe à la vie de mon quartier de la Citadelle par le biais du Comité de quartier." Mais ce n'est pas tout, car Annie est également supporter de l'ASHBCC où son fils évolue. 

Que représente pour vous la journée de la Femme? 

Cette journée est le symbole que la « femme » a trouvé son identité, même s’il reste encore beaucoup à faire...

Au long de votre vie ou de votre carrière, avez-vous vécu des inégalités hommes/femmes ? 

J’ai été par deux fois confrontée à une inégalité de salaire bien que j’occupais le même poste, avec un même surcroît de responsabilités !

Quelle est votre devise? Votre philosophie? 

Ma devise est : "Prends les gens pour ce qu’ils sont et non pas pour ce que tu voudrais qu’ils soient."  J’aime bien aussi cette pensée de Balzac “La femme est une lyre qui ne livre ses secrets qu’à celui qui sait en jouer”.

Que défendez-vous? 

Je défends la place des femmes dans cette société qui, malgré les faux- semblants, ne nous a pas encore intégrées.

Que voulez-vous transmettre? 

Prouver que l’on existe par notre savoir-faire et notre détermination. 

Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu? 

Celui de mon Papa : « Ma fille, BON ne s’écrit pas avec un C ». Je n’ai pas compris de suite ce qu’il voulait me faire comprendre, mais maintenant je sais!

Quel est le meilleur conseil que vous ayez donné? 

Plus qu'un conseil, je pense que c’est mon coeur : à mon époux, à mon fils et à mes amis.

Quelle est/ Quelles sont les femmes qui vous ont le plus influencée?  

Je vais certainement vous faire rire, mais je pense à Arlette Laguiller, non pas pour ses convictions politiques mais parce qu'elle est un vrai exemple de détermination et de persévérance. 

Retrouvez Alquentanie sur les marchés. Renseignements : tel. 06 61 86 51 71

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche