Chalon sur Saône

Yannick Jaulin, conteur d'exception, a fait rire de la première à la dernière minute !

"Ce n'est pas parce qu'on regarde tous la même chose, qu'on se raconte la même histoire." Ayant inventé des formes mutantes, jamais auteur et interprète n'a porté l'art du conte à pareil sommet.

Programmé au Théâtre Piccolo, les 28, 29 et 30 mars, par l'Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône, Yannick Jaulin avec "Comme vider la mer avec une cuiller" a joué tous les soirs devant une salle comble.

Accompagné de Morgane Houdemon, violoniste, avec comme seul décor la représentation de l'Annonciation du peintre du quattrocento Fra Angelico, Yannick Jaulin avec une folle intelligence, entre clowneries, passages irrésistibles en patois poitevin et moments d'émotion, nous parle des mythes et des récits fondateurs des 3 religions du Livre. Ce spectacle traite donc "du récit religieux, de notre besoin d'infini, de quoi faire avec ces récits aujourd'hui" ; l'auteur nous précisant dans sa note d'attention : "J'aborde les textes des religions du livre pour ce qu'ils sont : des contes, des récits aux multiples versions, aux évolutions étonnantes, et donc aux interprétations infinies".

On rit beaucoup, on s'émeut aussi. On repart léger et avec plein d'histoires à raconter car Yannick Jaulin provoque en nous ce qui tend à disparaître, l'envie de perpétuer la tradition orale.

Pour ceux qui n'ont pas eu la chance de voir le spectacle, il existe un DVD-livre : http://www.yannickjaulin.com/magasinage/cd/comme-vider-la-mer-avec-une-cuiller-livre-cd

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche