Chalon sur Saône

ANGIOPLASTIE à Chalon sur Saône - Les syndicats dénoncent la "trahison" des députés de Saône et Loire Gauvain et Rebeyrotte

Communiqué de presse des organisations syndicales CGT et FO

 

Il nous a fallu, du recul, une bonne nuit de repos, pour assimiler et comprendre.

Il n’était pas prévu qu’une délégation soit reçue au Ministère!!!

Ce sont les interventions (non organisées) auprès de la préfecture de police, du Ministère de la part de Monsieur le Président du Conseil de Surveillance, de la CGT et de FO dans les bus qui ont que  nous ayons été  pris au sérieux.

La montée de 3 bus à la Capitale de petits provinciaux de la Bourgogne a fini par interpeller le Ministère.

La police a fait son travail. Nous remercions d’ailleurs les fonctionnaires de Police pour leur professionnalisme. Il faut dire que la bonne humeur et les sourires  des blouses blanches chalonnaises  ont fini par décoincer le plus anxieux des CRS.

L’horaire de rencontre a été repoussé, pour que les trois trentenaires de la DGOS finissent par nous recevoir.

Toute cette mobilisation n’a pas été vaine et inefficace. La population Chalonnaise, ou plutôt du Nord Saône et Loire, n’a pas, encore, gagné la « « « guerre » » » de l’angioplastie coronarographie, mais nous avons gagné une bataille.

Pendant que les manifestants chantaient « Si j’avais la coro », une délégation était reçue par des membres de la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS).  La délégation comprenait Monsieur Gilles PLATRET,  Président du Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier de Chalon-sur-Saône,  Madame Catherine PILLON, Syndicat FO, Monsieur Hervé MAILLOT, Syndicat CGT, le Dr Jean-Yves CHARLES, Président de la CME du Centre Hospitalier d’Autun, le Dr Arnaud DELLINGER, Président de la CME du Centre Hospitalier de Chalon-sur-Saône, le Dr Maxime FAYARD, Chef du Projet Angioplastie, le Dr Jean-Luc PHILIP, Chef de Service de l’Unité de Soins Intensifs Cardiologiques (USIC), et Madame Dominique GUITTON, Cadre de Santé de l’USIC. La délégation a été reçue par le Dr Maxime CAUTERMAN, Chef de cabinet de la Directrice Générale de l’Offre de Soins, Monsieur Thomas DEROCHE, Adjoint à la Sous-direction de la Performance en Offre de Soins, et Madame Déborah CVETOJEVIC, Chef du Bureau des plateaux techniques et prises en charge hospitalières aiguës  au sein de la Sous-direction de la Régulation de l’Offre de Soins.

Nous avons vécu le remake du Conseil de Surveillance où le Directeur de l’offre de soins (fraichement nommé 4 jours auparavant) nous avait bien récité sa leçon.

Ces deux Messieurs de la DGOS ont été arrogants, mais loin d’être sereins !!!

Le discours et la méthode de Madame Buzyn leur est revenu à la face en boomerang. Le Ministère a dorénavant une autre vision que celle de l’ARS et de la sphère politique Dijonnaise. N’en déplaise à Monsieur Deroche, toute la délégation a insisté, martelé que l’ARS n’était plus notre interlocuteur et qu’il n’y avait plus aucune confiance entre Chalon et Dijon. Les syndicats, soutenus par toute la délégation, ont de nouveau évoqué une possibilité de conflit d’intérêt entre Monsieur Pribil et le CHU de Dijon. L’ARS avait donné un avis favorable à l’angio à Chalon. La confiance sera rétablie lorsque la parole donnée sera respectée.

Monsieur le Président de la République avait prôné la moralisation de la vie politique. CGT et FO ont insisté sur cette promesse et réitérer leur demande de remettre de l’ordre dans l’ARS Bourgogne/FC.

 

Les cases bougent sur l’échiquier politique.

TOUT LE MONDE a bien pris acte, de  l’absence des deux Députés LREM

PERSONNE n’a été surpris. Les deux bons petits soldats ont bien écouté les consignes du dessus.

Messieurs les Députés, vous nous avez trahis.

Nous remercions les Sénateurs et Députés, présents, qui auraient fini par obtenir un rendez-vous avec la Ministre. La CGT et FO, ne tirent pas la couverture à eux. Cependant, l’organisation de cette mobilisation par CGT et FO, les Cardiologues et tout le personnel hospitalier !!!!, avec le soutien et la logistique, de la municipalité de Chalon et du Grand Chalon LR, n’est pas étrangère à l’obtention de ce rendez-vous.

 

Nous n’avons pas provoqué  un séisme, mais au moins,  une secousse. Il s’est passé quelque chose hier devant le Ministère. L’action conjuguée du personnel, des Médecins, des Organisation Syndicales Représentatives du Personnel CGT et FO, du Maire de Chalon LR n’y est certainement  pas étrangère.

La république serait en marche, les députés sont au pas.

La CGT et FO, sont adeptes, d’une marche sportive (bonne pour le cœur selon les cardiologues). Quand on fait du vélo, on tombe lorsque l’on reste inactif.

Quand on est député, et dans l’inaction, on risque l’infarctus.

Nous sommes tous redescendus du bus  plus motivés et convaincus que jamais à continuer la lutte. Des actions vont se poursuivre de différentes façons cet été et à la rentrée.

TOUT l’Hôpital de Chalon est en RESISTANCE, avec le soutien de la population. Notre mouvement doit, encore, continuer de s’amplifier.

Signer une pétition, féliciter les collègues sur les réseaux sociaux, liker, partager des pages FB ne suffira pas à nous faire gagner la guerre de l’angio coronaro à Chalon.

 

 https://www.youtube.com/results?search_query=coronaro+%C3%A0+chalon

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche