Chalon sur Saône

H&m/FNAC - Place de Gaulle - Gilles Platret dégaine et fusille "les oppositions"

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le maire de Chalon sur Saône n'a pas fait dans la dentelle en évoquant ce mercredi le dossier de la Place de Beaune.

"C'est Leblanc Bonnet et Bonnet Leblanc" a lancé le maire de Chalon sur Saône, visiblement agacé de voir  une requête déposée devant le tribunal administratif par Nathalie Leblanc pour le compte de Chalon Autrement. "On perd du temps avec les recours. Je regrette l'attitude mortifère des oppositions. On n'a pas le droit de se battre contre sa ville. Chaque mois qu'on perd, c'est un mois de plus qu'on fait subir aux commerces chalonnais" a lancé Gilles Platret. "Ce sont des manoeuvres fomentées par l'opposition. C'est un faux débat que de dire on est d'accord pour les enseignes ailleurs et pas ici. Elles se sont positionnées ici, le reste c'est un rideau de fumée. On peut contester nos projets mais faire perdre les commerces chalonais, je ne peux l'accepter. J'ai les deux recours entre les mains (celui du Collectif Chalonnais pour un Urbanisme Responsable) et ce sont les mêmes. Ils sont rédigés avec les mêmes termes. Le collectif a pompé le mémoire de l'opposition et c'est révélé au grand jour. Même mot, même chapitrage , c'est une manoeuvre détestable !".

Pour autant, le maire s'est dit "confiant" sur l'issue du dossier, "avec une vision d'ensemble qui intègre le Square Thévenin et la Place de Beaune. Il nous faut raccrocher le square à la palce, apaiser la rue du Palais de justice avec une zone prioritaire aux piétons et réutiliser la rue Menand. Demain, elle sera en double-sens". Gilles Platret a réaffirmé sa détermination sur ce dossier, "les recours n'arrêteront rien". 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche