Chalon sur Saône

L’Ensemble Choral Chalonnais fait un point

Au terme d’une année d’activité très riche, le choeur chalonnais ECC analyse son travail musical et son fonctionnement.

Il a appartenu à la Présidente Anne-Marie Pernin de faire le point sur les activités de l’Ensemble Choral Chalonnais lors de son assemblée générale statutaire. Si l’effectif tourne actuellement autour de 54 choristes ( femmes et hommes), il est un souci de renforcer un peu plus cet effectif et la porte est ouverte à celles et ceux qui souhaitent et veulent se joindre aux choristes actuels, après accord du chef de choeur, d’autant qu’un nouveau programme au demeurant très intéressant, se met en place pour cette nouvelle saison.

La présidente a tenu à faire un point au travers de son rapport moral et d’activités : «  Je remercie la Municipalité pour son soutien financier et la mise à disposition des salles. Merci également à l’Union des Sociétés Musicales de Chalon pour son soutien dans tous nos projets. » A cette assemblée générale, Dominique Rougeron représentait la Municipalité et Vincent Heutte l’USMC.

Une organisation matérielle importante

En revenant sur le plan organisationnel la présidente a, là aussi, fait un point : «  Nous avons une bonne organisation mais si nous avons des besoins en monde pour donner un coup de mains lors de l’installation des concerts, c’est surtout des besoins financiers et des dons pour assurer ces organisations qui coutent. Nous sommes une association qui doit marcher en étant un groupe et qui a besoin de soutien et d’aide. » a précisé la présidente.
D’ajouter en autres : « Je suis très déçue de la non collaboration du Conservatoire du Grand Chalon pour les deux concerts donnés dernièrement dans son enceinte. » Il est vrai que les oeuvres choisies par le chef de choeur Thibaut Casters, le sont de par la qualité grandissante et confirmée du choeur. Les concerts qui en découlent posent la question des lieux choisis, par le bureau de l’ECC et ceux disponibles s’entend. Peut-être aussi par une communication différente qui devrait prendre et choisir d’autres moyens que ceux voulus par le bureau de l’ECC. Ceci ne génère pas le large public attendu au regard des oeuvres interprétées dont le travail, faut-il le répéter, est de grande qualité pour des couts engendrés et non amortis comme cela devrait être.

Un excellent rendu musical et artistique

Quant au rapport d’activité musical et artistique, le chef de choeur Thibaut Casters se dit satisfait du travail du choeur : «Cela n’a jamais été aussi bien que maintenant. La qualité finale et un bon rendu des répertoires, pas forcément dans le caractère et l’ambiance à trouver. Toutes ces choses ont été convaincantes et je suis persuadé que vous n’avez pas le même niveau d’il y a 5 ou 10 ans. »
D’ajouter : « Pour preuve les derniers concerts de Ligth Mass, ( ndlr : messe en Jazz) ou tous les aspects techniques ont été maitrisés dans une endurance de 35 minutes non-stop. Pour un choeur amateur s’est défendable et je vous adresse un grand bravo. On sent que vous êtes des choristes qui prenez beaucoup de plaisir à chanter. »

Musiques d'opérettes et le Gloria de Rutter au programme

Puis d’annoncer le programme de la future saison : « Nous travaillerons, pour cette nouvelle saison, des musiques d’opérettes, sans doute beaucoup autour d’Offenbach, pour un concert au printemps. Ensuite nous monterons le « Gloria Magnificat Te Deum » de John Rutter, avec le choeur d’enfants de la Maitrise St Charles et le Bras Band du Grand Chalon, en collaboration avec Eric Plantet. En maintenant un rythme de deux productions par an nous faisons du bon travail surtout avec de la qualité. »

Il ne reste plus qu’à attendre avec impatience le fruit de ce travail qui mérite d’être entendu par le plus grand nombre de personnes, dans des lieux permettant d’assurer un bon retour financier, avec une meilleure communication, assurant un bon retour financier afin que l’ECC perdure encore très longtemps.

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche