Chalon sur Saône

« Macron, c’est toi qui fous le bordel ! ». Cet après-midi, le message des manifestants à destination du président de la République était plutôt clair

Cet après-midi, à Chalon-sur-Saône, et malgré un froid à pierre fendre, ils sont plus de 500 à avoir manifesté contre la politique du président de la République, mise en œuvre par le gouvernement d’Edouard Philippe. Retour en images.

« Macron, c’est toi qui fous le bordel ! ». C’est ce que l’on pouvait entendre cet après-midi, aux abords de la manifestation intersyndicale, organisée à l’initiative de l’Union départementale de la CGT, et qui réunissait FO, Sud-Solidaires et la FSU.

Parti de la Maison des syndicats de Chalon, le cortège s’est dirigé jusqu’au siège du MEDEF 71, où Christophe Bride, secrétaire de l’UD CGT 71, a prononcé le discours suivant :

« Les attaques contre le monde du travail n’ont jamais été aussi violentes depuis la fin de la 2ème guerre mondiale. Depuis 1983 les attaques se succèdent inlassablement, brisant sans relâche le modèle social Français, avec sa sécurité sociale unique au monde, sa justice Prud’homale unique au monde, la qualité de ses services publics, le droit du travail qui protégeait plus efficacement les salariés, le code du travail, les conventions collectives, le statut des fonctionnaires, etc.

Tout est attaqué avec une violence qui s’est accrue depuis la présidence Sarkozy, qui n’a pas faibli sous la présidence Hollande, et qui se poursuit en accéléré avec Macron. Ni de gauche, ni de droite, mais "anti social" oui !

C’est l’ensemble de notre modèle social qui est attaqué, c’est plus de 100 années de luttes et de victoires sociales qui sont visées, qui sont déjà affaiblies, et qui risquent d’être anéanties si les salariés ne s’imposent pas dans cette bataille de classe. 

Plus de 30 années de libéralisme ont pillé l’argent public et les richesses du pays pour offrir toujours plus de cadeaux aux plus riches. Aujourd’hui ce sont les libertés fondamentales qui sont attaquées comme le droit de grève et le droit de manifester. Tout le salariat, actif, privé d’emploi retraité est touché.

La CGT sera présente, mobilisée et occupera le terrain revendicatif offensif. 

Les syndicats CGT de S&L réunis les 9 et 10 novembre dernier à l’occasion de leur 43ème congrès départemental sont conscients des enjeux importants qui leur incombent pour agir au plus près des salariés sur leur lieu de travail pour défendre leurs intérêts immédiats, et agir plus globalement pour transformer la société et combattre le capitalisme pour construire un nouveau monde où le social, la solidarité, l’humain, seraient au centre des préoccupations. 

La CGT réaffirme qu’il est urgent de stopper tout nouveau recul social. Les conditions de vie et de travail des salariés et de leurs familles se sont tellement dégradées au fil des lois successives qu’il n’est plus possible de se contenter d’empêcher de nouveaux reculs. Exiger l’abrogation des dernières lois est indispensable, mais insuffisant. Notre objectif doit également être de porter et défendre le progrès social et donc l’amélioration des droits existants. 

La CGT en S&L s’engage pleinement dans la campagne confédérale pour la reconquête d’une sécurité sociale à 100 %, la sécurité sociale professionnelle et du nouveau statut du travail salarié. 

La CGT s’engage à construire rapidement un projet de société basé sur une économie sociale et solidaire, qui fasse rêver, qui soit porteur d’espoir pour les salariés, qui apporte le progrès social aux populations afin de vivre dans un monde meilleur pour les peuples, un monde de paix, où le développement humain durable serait au cœur des enjeux. 

En cela, les projets CGT de territoire en cours de construction, sont un véritable point d’appui pour aller rencontrer les salariés sur leur lieu de travail, les citoyens sur leur lieu de vie, afin de construire avec eux, et avec les autres acteurs du mouvement social (associatifs, politiques, environnementalistes, etc…). Cela suppose de se réapproprier la politique avec les citoyens, au plus près des lieux de vie, pour imposer d’autres choix politiques et économiques au service des populations. 

Le syndicalisme doit prendre en compte les nouvelles conditions d’exploitation du salariat par les actionnaires boulimiques de plus de profits.

A l’issue de son congrès, la CGT en S&L part en rangs serrés, de manière dynamique et offensive à la conquête du progrès social sur la base, entre autre, de ses projets de territoire. Elle appelle à cette occasion l’ensemble du monde du travail, salariés, privés d’emplois, actifs, retraités, à se rassembler, s’unir et s’organiser pour agir de manière construite, efficace et coordonnée. 

Créons les conditions d’agir dans tous les lieux de travail sur la base des cahiers revendicatifs locaux. D’agir dans les bassins de vie sur la base des revendications territoriales comme la santé, les transports, le logement…

Et faisons converger toutes ces luttes dans un grand mouvement social pour transformer la société et lutter contre le capitalisme nuisible aux populations. 

Seuls nous subissons, ensemble exigeons et gagnons !

Alors, agissons ensemble pour gagner le progrès social au travail et dans la vie !!!

L’avenir est à nous et ce que nous en ferons, alors construisons le ensemble ! »

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche