Chalon sur Saône

Rapport de la Chambre Régionale des Comptes sous le coude, Christophe Sirugue accuse Gilles Platret

Le fameux rapport de la Chambre Régionale des Comptes pointe les gestions 2011-2015 soit des exercices budgétaires portés par les deux protagonistes. Et le moins que l'on puisse dire c'est que Christophe Sirugue a dépouillé le dit rapport.

L'ancien Premier Magistrat de Chalon sur Saône dénonce le "manque de débat contradictoire" à l'occasion du dernier conseil municipal, un débat contradictoire qui aurait permis aux Chalonnais de se faire "une vraie idée de la situation financière de la ville de  Chalon sur Saône".

"Les Chalonnais ne sont pas dupes. On leur a vendu la faillite, la mise sous tutelle et finalement qu'en est-il ?"

"Ce rapport de la Chambre Régionale des Comptes nous va bien... sans doute un peu moins à Monsieur Platret qui s'est empressé de supprimer la vidéo du conseil municipal du site internet. La démonstration est faite de sa volonté de masquer la réalité" dénonce Christophe Sirugue, arborant les rapports de la CRC, à savoir ceux de 2011 et 2017. "Un rapport indépendant qui à mettre en comparaison au rapport d'audit de début de mandat de M. Platret. On comprend bien que ce n'est pas le rapport qu'il attendait avec des mensonges qui apparaissent au grand jour".

"Que dit le rapport ? Il évoque une situation financière tendue mais depuis près de 15 ans. Ce n'est pas nouveau et c'est endémique à Chalon sur Saône. Que le taux d'imposition à Chalon est plus élevé que les communes de la même strate, c'est vrai aussi, mais aussi depuis 15 ans. C'est une particularité liée à l'histoire. On m'a reproché les hausses de 2009 (+7%) et 2010 (+2%) mais le rapport le dit aussi, c'était indispensable pour redresser les comptes hérités de la gestion précédente. Le rapport précise un redressement à partir de 2009 compte tenu des produits fiscaux liés à cette fiscalité. On n'a pas eu le choix. Voilà la vérité ! La gestion précédente nous avait placé en situation difficle. Elle nous apermis de rétablir une situation dégradée".

Sur la dette ? Le rapport est à lire. j'ai augmenté la dette, oui c'est vrai  mais le rapport dit aussi que la dette a baissé régulièrement avant de remonter en 2015 sous sa gestion. Le nombre d'années de remboursement de la dette est passé de 27,7 années en 2010 à 10,2 en 2014 quand je suis parti pour remonter en 2015. C'est fort de café que celui qui me reproche d'avoir endettté la ville soit celui qui en 2015 fait réaugmenter la dette. Pendant le conseil, il m'a accusé de ne rien avoir fait à Chalon, là encore face à quelqu'un qui m'a accusé d'avoir fait que des travaux dans le mandat, (toboggan, BHNS aujourd'hui valorisé, la requalification des rues piétonnes puisqu'on a été obligé de faire, la tribune Léo Lagrange, la hausse des places assises du Colisée, la réalisation d'un EHPAD public au chemin de la Coudre... la réabilitation des Près Saint Jean, les Aubépins, le pôle santé, la maison des associations, le centre commercial, l'avenue Kennedy... osez dire que cela n'a rien fait, la critique est comme d'habitude excessive.

Le rapport des deux premières années dit que la dette augmente, les recettes diminuent, les impôts diminuent et les investissements explosent. Il ne se passe pas une semaine sans une annonce.A un moment, qu'on dise qu'ils ont récupéré une ville en faillite, que les recettes baissent sans impôts et qu'on investisse tant. Il fait cela à partir d'une situation financière pas autant dégradée qu'il l'a dit et avec la dette."

"Sur l'ile Saint Laurent, j'accuse M. Platret d'avoir sciemment refusé à percevoir les 2 millions d'euros du Ministère"

"Pour une raison politicienne à mon égard et pour une raison politique parce que cest 2 millions d'euros du Ministère de la santé étaient rattachés à la création d'une maison de retraite publique sur l'Ile Saint Laurent. Il ne fait rien pour le secteur publique. Les mensonges de M Platret tombent petit à petit après le plus gros du maire à 100 %, c'est celui de la situation financière. Malgré ses pressions sur le rapport, nul part les magistrats ne parlent de mise sous tutelle ni de catastrophe."

"Le comportement du maire nous interroge"

"Il s'empourpre de colère sur le rapport. Il nous parle de litanies complotistes et nous assène de "taisez-vous" tout au long des débats. Sur le stationnement, il nous répond qu'il est maître chez lui. Sur l'ensemble des sujets, les avis des experts ne l'interressent que si ils vont dans son sens, sinon vous êtes un ennemi de  Chalon. Ses comportements sont inacceptables. L'évolution est inquiétante, la CRC ne le suit pas. Il aura fort à faire d'expliquer comment il peut réaliser ce qu'il annonce".

Laurent Guillaumé

"

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche