Chalon sur Saône

Voyage initiatique de 24 Chalonnais en Terre Sainte

Un groupe de Chalonnais revient d’un voyage en Terre Sainte, un séjour en immersion dans le pays de naissance de Jésus de Nazareth.

L’idée première et voulue par un petit nombre de Chalonnais de la Paroisse de St Just de Bretenières était de faire découvrir à de jeunes adultes, non baptisés ou sur sur le chemin du baptême. De fil en aiguille et par connaissance mutuelle, un groupe s’est constitué de « baroudeurs » comme se plait à indiquer Anne Poy, venue rencontrer info-chalon.com pour en parler.

Ce sont finalement 24 personnes âgées de 23 à 80 ans qui sont partis, à moindre coût, en direction de cette terre israélo-palestinienne. « Nous étions tous de milieux sociaux différents et de toutes origines culturelles. Un groupe au demeurant très improbable et très variés. » souligne Anne Poy, initiatrice avec d’autres amis de projet de voyage.
On sent chez cette organisatrice un ressenti particulier et visiblement son coeur parle avec émotion de ce séjour pas comme les autres : « Il s’est passé quelque chose de formidable et ce groupe a apporté une richesse incomparable dans sa façon d’être. Une soif de découvrir les lieux et l’on a vraiment découvert ou Jésus a vécu grâce à l’histoire et à l’archéologie. Des lieux qui parlent et qui transmettent. Un voyage qui nous a fait marcher dans les pas du Christ.»

Un voyage bien préparé puisque les organisateurs se sont appuyés sur le long séjour d’une jeune femme qui connaissait bien le pays, laquelle a travaillé la Bible sur ce terrain même, en faisant profiter de ses amitiés créées dans le pays.
Pour mieux expliquer ce séjour qui peut se qualifier d’initiatique, le groupe a commencé son voyage dans un désert pour aller rejoindre le Jourdain jusqu’à sa source, un voyage de 10 jours en bus et à pied, ce qui fait dire à Anne Poy : « Nous avons vécu une belle expérience qui nous a mené à Nazareth, ville ou durant 30 ans s’est déroulée la vie cachée de Jésus. Un lieu il est vrai ou l’humilité est rayonnante. Elle nous empêche de se faire valoir et cette discrétion nous a permis de nous enrichir et de vivre des moments très forts jusqu’aux espaces verdoyants nous rappelant des écrits de l’Ancien Testament. »

De toute évidence ce voyage a fait prendre conscience à ce groupe de ce que peut représenter dans l’histoire de l’humanité, ce berceau de la civilisation fait de peuples divers et très différents, l’histoire continue malheureusement, à travers les affrontements : « C’est un pays ou l’on a le sentiment de guerre permanente. Ce mur entre Bethlehem et Jérusalem est la réalité des faits. Notre voyage revêtait encore plus de sens entre cette ville de la naissance de Jésus et celle ou il fut mis à mort. Toute sa vie publique des trois dernières années de sa vie se trouve résumée en ces lieux » précise Anne Poy.

En ajoutant cependant que dans ce groupe de 24 personnes il avait de bons chanteurs, mettant de la gaité par le chant. Des moments qui ont été partagé dans des parcs naturels avec la rencontre de jeunes gens et jeunes filles ou la parole a eu sa place : « Nous étions à l’écoute des uns et des autres et plus nous avancions dans le voyage plus nous sentions que le voyage se faisait en nous. C’est une belle histoire que nous avons vécu et nous ne pouvait pas faire autrement que de la faire partager avec d’autres. On ne peut pas se taire quand une joie est forte. »


JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche