Chalon sur Saône

Vernissage de l’exposition du peintre Didier Bossu à la Galerie « l’Atrium » de Chalon-sur-Saône

L’Atrium a proposé une très belle exposition!

Vendredi, à la galerie d’art l’Atrium, située rue du Pont à Chalon-sur-Saône, Patricia Piana avait donné rendez-vous aux amateurs d’Art de Chalon et du Grand Chalon pour les convier à un vernissage afin de découvrir le peintre Didier Bossu. Ce sont plus de quatre-vingt personnes qui se sont succédées dans la galerie d’art appartenant à l’artiste plasticienne, qui reste un lieu à Chalon-sur-Saône où l’art est mis en valeur régulièrement.

Un pari audacieux mais gagné par les deux artistes, qui dans un grand esprit de convivialité ont fait passer une agréable soirée aux convives présents ; l’ambiance musicale a été assurée par le chanteur-pianiste, Anthony Dhorne.

Patricia Piana précisait dans son discours d’accueil : « J’ai un beau succès d’estime ce soir, grâce à votre présence. Je reçois ce soir dans mon Atrium, un artiste, qui est pour moi un grand artiste et un grand peintre. C’est Didier Bossu ! Comme moi, vous voyez le fruit de son travail. Ses toiles dégagent de l’empathie, mais aussi, elles peuvent faire peur, et certaines fois elles vous attirent, comme d’autres vous regardent, ce qui peut être gênant car on a l’impression qu’elles franchissent votre intimité. Mais c’est ce qui fait la grandeur de cette exposition. Ce qui me touche chez ce peintre, c’est que ses œuvres contiennent extrêmement de sensibilité et surtout elles sont bien faites. J’ai aussi le plaisir de vous présenter Anthony, votre chanteur pianiste de ce soir qui assure votre ambiance musicale. Comme vous le voyez j’essaie de faire de l’Atrium, un petit lieu culturel qui valorise les talents car il y a beaucoup de talents inconnus. J’assume le choix des artistes qui viennent ici ils sont mes coups de cœur et  je vous aime ».

Le peintre Didier Bossu confiait à info-chalon.com : « Je suis peintre depuis 5 ans. J’ai 54 ans et avant de réaliser mes œuvres qui correspondent à de l’art contemporain figuratif, j’étais chaudronnier soudeur. Moi, je n’ai jamais fait d’école de dessin : la réalisation de mes toiles, qui sont de la peinture à l’huile, c’est quelque chose que j’ai développé tout seul. Je commence toujours mes tableaux  par le visage et le reste vient tout seul. Les réalisations de mes oeuvres sont variables, mais je dirais une bonne quinzaine de jours. C’est la deuxième fois que je viens à l’Atrium, vers Patricia qui est aussi une grande artiste. Je commence mes expositions ici, avant de me rendre en mars à Neuf Brisach (en Alsace), en avril, je suis à Genève (Suisse), ensuite à Paris, avant de continuer un petit peu partout en France ! ». 

Le photoreportage info-chalon.com.

J.P.B

 

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche