Chalon sur Saône

DIAGNOSTIC COMMERCE CHALONNAIS - "Mois après mois se révèlent les postures, les approximations, les mensonges bref le vrai visage de M. Platret. "

Alors que la ville de Chalon sur Saône vient d'annoncer un diagnostic portant sur l'état du commerce chalonnais, sur une durée de 6 mois pour une valeur de plus de 40 000 euros, Christophe Sirugue monte au créneau et fustige Gilles Platret et son équipe, "qui réagissent 4 ans après avoir été élus".

Gilles Platret annonce un diagnostic sur le commerce chalonnais. Une première réaction ?

La redynamisation des centres villes est un enjeu fort en France, que l’on retrouve dans une grande majorité des villes moyennes.

A ce titre Chalon n’est pas épargnée avec un taux de vacance des commerces qui est effectivement problématique en se situant entre  10 et 15%.

L'annonce de M. Platret du lancement d'un diagnostic cette année dont les conclusions seront rendues d'ici 6 mois est pour le moins étonnante.

Elle est étonnante car elle intervient 4 ans après la prise de fonction de M. Platret alors même que dès 2014, il nous a dit qu'il s’attellerait à la redynamisation des commerces, en nous faisant croire qu'il avait des solutions.

En septembre 2014, il a recruté une city manageuse, censée travailler à la redynamisation du centre-ville.

Et il a lancé le projet de la Place de Gaulle en nous expliquant que c'était LA solution pour relancer le commerce chalonnais.

Ce que M. Platret nous a présenté comme étant des solutions a donc été posé sans diagnostic- puisqu’il ne sera connu que dans 6 mois, sans connaissance précise du sujet.

Ca laisse songeur. Ou pour dire les choses autrement M. Platret prend les Chalonnais pour ce qu’ils ne sont pas. 

La présentation de la démarche  par le cabinet est d’ailleurs intéressante.

Je relève deux éléments.

Il est dit : "Au stade de l’état des lieux, on aura à produire des indicateurs à la fois de dynamisme, prospectifs pour voir comment ce tissu peut évoluer et effectuer ce travail très particulier sur les questions de l’immobilier commercial car on sait aujourd’hui que c’est un levier de dynamisation et revitalisation"...

Or, M. Platret depuis des mois laisse entendre qu’il maîtrise son sujet et la question de l’immobilier commercial, ce qui l’aurait amené à favoriser l’implantation d'un centre commercial place de Gaulle et celle d'unités commerciales à proximité du multiplexe (2 projets porté par la Somabi). Pour les unités commerciales situées à côté du mulitplexe ont peut d’ailleurs se demander si elles ne vont pas contribuer à aggraver la situation des commers de l’hyper centre.

Il semble en fait que l'état des lieux de l'immobilier commercial est à faire.

Il est également dit: " on finira avec une étude de marché donc on sera très économique dans notre approche"

Là encore, parler de locomotive commerciale laisse entendre que les éléments d'études de marché sont déjà connus.

Cela étant dit, avec mes collègues du groupe Chalon Autrement, nous avons régulièrement demandé les études qui avaient prévalu aux lancements des projets souhaités par M. Platret.

Il n’a jamais pu répondre à nos demandes et pour cause, elles n’existaient pas et sont lancées seulement maintenant.

 

Annoncer un H&M, une FNAC…puis annoncer un diagnostic ? Que pensez-vous de la méthode ?

Une partie du problème est là. On a  ici un vrai problème de méthodologie.

Normalement il convient de lancer les études permettant d’avoir des éléments d’appréciation précis, puis de mettre en œuvre des actions qui permettent de répondre aux problématiques soulevées.

Ici, tout est fait à l'envers...sauf à ce que cette étude soit prescrite pour légitimer les actions déjà engagées.

Il est également toujours surprenant d'apprendre les projets municipaux dans la presse et non en conseil: le stationnement "hier", le lancement de l'étude aujourd'hui. M. Platret aime les effets d’annonce bien plus que le débat.

Par ailleurs, je regrette que ce diagnostic lancée par la Ville le soit sans la présence du Grand Chalon. 

Sur ces enjeux,  le rôle de l’agglomération n’est pas à négliger. La question du commerce est d’ailleurs  dans la démarche PLUi avec  entre autres des OAP commerces...

Au fond, mois après mois se révèlent les postures, les approximations, les mensonges bref le vrai visage de M. Platret.

 

lire l'article précédent sur le diagnostic commerce porté par la ville de Chalon

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche