Chalon sur Saône

Les cheminots chalonnais rendent un bel hommage à Pierre Semard

Pierre Semard, ce cheminot avant-gardiste tombé sous les balles des nazis, il y a 76 ans !

Mardi, à 18 heures, au monument aux morts des cheminots, situé sur la place de la gare à Chalon-sur-Saône, se déroulait la commémoration en hommage au cheminot résistant Pierre Sémard, organisée par les différents organismes de cheminots.

En présence de Nathalie Leblanc, Conseillère Régionale, Robert Moullière, Président National de l’A.N.CA.C (Association National des Cheminots Anciens Combattants), Jean Christophe Gossart, Secrétaire du Syndicat Régional des Cheminots à Dijon, Alain Mazuir de l’I.H.S 71 (Institut d’Histoire Sociale 71), Yves Boudias, Président local de la F.N.D.R.I.R.P (Fédération Nationale des Déportés et Internés Résistants et Patriotes), Guy Thales, Secrétaire du PCF de la section de Chalon-sur-Saône, Magalie  Gey, Membre du PCF et Déléguée du personnel des cheminots, Alain Bernadat, Secrétaire des Retraités des Cheminots et avec la présence de nombreux cheminots et retraités, plusieurs discours se sont succédés pour rendre honneur à ce grand cheminot et résistant qu’était Pierre Semard tué lors d’un peloton d’exécution sur décision de l’occupant nazi.

Lors de son discours Magali Gey soulignait les déclarations syndicales du résistant mort pour la France: « Ce que nous devons défendre, ce n’est pas le profit capitaliste du rail et des transports mais ce sont les commodités et les besoins des usagers et des cheminots… ».

La déléguée du personnel des cheminots ajoutait : « A un moment où, sous la pression des politiques dogmatiques qui privilégient la loi du marché, le business et le fric, certains, mal ou trop bien inspirés, se laissent aller à remettre en cause l’esprit et les conditions de la pérennité des grandes conquêtes sociales de la libération. La cérémonie d’aujourd’hui se trouve donc revêtue d’une brulante actualité avec le rapport « Spinetta », la fin du statut de cheminots, la privatisation de la SNCF et un déni de démocratie avec les ordonnances [...] De nouveau l’heure est encore à la résistance, mais aussi à la conquête de droits acquis sociaux nouveaux et nous ne pouvons pas mieux conclure cet hommage à la mémoire de notre camarade qu’en réaffirmant  notre volonté de défendre ce pourquoi il a combattu jusqu’au dernier souffle […] Aussi la manifestation du 22 Mars à Paris doit y contribuer », concluait-elle

Le dépôt d’une gerbe, une  minute de silence, l’hymne National et le chant des partisans ainsi que la présence  de Jean Michel Fournier comme porte drapeau lors de cette cérémonie, clôturaient ce bel hommage rendu à Pierre Semard.

Le photoreportage info-chalon.com

J.P.B.

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche