Chalon sur Saône

L'exécution de carnaval a bien eu lieu!

Le reportage photos par info-chalon.com

Le casio s’est bien déroulé ce vendredi soir sur les marches de l’hôtel-de-ville afin de juger Carnaval. Les griefs suivants lui furent reprochés : « Cet ivrogne et grand humeur de piots, ce bambocheur invétéré, ce noceur sans retenue, ce luxurieux protagoniste de partouzes, ce salopiot, a transformé la Rocade en usine à vapeur pour faire suer les gôniots, a fait abattre tous les poulets de la ville pour alimenter le KFC, a transformé les Aubépins en cages à lapins pour compenser la perte des poulets, a donné de l’Elan au basket pour gagner la coupe de France, a provoqué un déluge le deuxième dimanche du carnaval pour empêcher la lecture de sa sentence, a dégniapé le rond-point de Lux pour éviter aux camions de passer devant son île du Moutiau, a beurdollé l’Espace des Arts, a voulu faire un jeu de chaises musicales avec les magasins de la zone commerciale de la Thalie, a voulu faire construire une tour H et M sur la Place De Gaulle pour tailler une veste aux p’tits gars du coin, a réquisitionné l’hôtel Formule 1 pour faire venir des copains, a fait planter de la vigne à la Maison des Vins pour avoir son propre aligoté, a transformé le hall de la foire en crèche pour y faire garder tous ses p’tiots gueurlus, a fait raser la halle Freyssinet pour mieux voir passer les trains depuis le Moutiau, a mis des caméras dans toute la ville pour surveiller le vol des cancouarnes (hannetons), a fait arrêter le Paris-Nice pour piquer les chambres à air des vélos et s’en faire des lance-pierres, a mis des parapluies roses dans toute la ville pour se promener sans se mouiller, a voulu faire les feux de la Saint-Jean au mois d’août et invité Aubépine à danser avec lui au-dessus des flammes, a démonté et remonté le Quai de la Monnaie dans l’espoir de récupérer un trésor, a chipé un confetti sur la vitrine du Purgatoire pour s’en faire un post-it, a fait un parc de biodiversité à Bellevue pour cultiver des cabaches (châtaignes d’eau), a annoncé qu’il ferait de la rue Pasteur une zone piétonne pour pouvoir y faire les boutiques avec la Reine Moutelle, a mis le feu au Moutiau et Laura plus rien à Smet et faudra se faire Hallyday (à l’idée).

Pour toutes ces raisons, Carnaval a été exécuté sur le pont St laurent, on lui a mis le feu au derrière et jeté en Saône.

Après cette sentence, et après plusieurs sommations, le Roi Cabache a enfin restitué la clef de la ville au Maire. Mais ce gredin a plus d’un tour dans son sac il a démonté la serrure !

Vive Carnaval 2019 !

La sentence

Le Roi Cabache a bien rendu les clefs de la ville, sauf que le gredin a démonté la serrure

Carnaval exécuté comme il se doit. Le feu au derrière, il sera jeté en Saône

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche