Chalon sur Saône

Fragnes - La Loyère : Lancement officiel de 2e édition de la semaine d’informations à la Santé Mentale !

Une nouvelle fois, cette édition a permis des rencontres de partage, d’échanges et de « vivre et faire ensemble » !

Pour sa deuxième édition, les personnes à l’origine de l’événement du lancement de la semaine d’informations à la Santé Mentale, Marie Christine Agacinski, Directrice des Solidarités et de la Santé du Grand Chalon, Catherine Jacob Husson, référente Handicap et Thomas Perrot étaient présents, ainsi que tous les acteurs et organismes concernés par les problématiques en lien avec la santé mentale sur un même territoire, pour réussir ce pari de pérenniser cet événement dans le but de changer le regard par des rencontres entre les professionnels mais aussi entre professionnels et public.

Cet événement qui s’est déroulé ce samedi à la Salle du Bicentenaire à Fragnes - La Loyère (entrée gratuite) a inauguré la nouvelle semaine d’informations à la Santé Mentale, qui rappelons-le, a été lancé récemment  par le Grand Chalon dans notre Région Bourgogne-Franche-Comté, alors qu’elle existe depuis des années dans d’autres régions.

En l’absence d’Annie Lombard, Vice-présidente au Grand Chalon, en charge des Solidarités, de la Santé et du Handicap (excusé), Alain Gaudray, Conseiller Délégué à la Santé et à la Prévention au Grand Chalon et Maire de Fragnes-La Loyère (excusé), tous deux à l’initiative du projet, de nombreuses personnalités étaient présentes à l’invitation du Maire de Fragnes - La Loyère : Marie Mercier, Sénatrice, Eric Michoux, Maire d’Epervans et Président Délégué du Grand Chalon, Karine Plissonnier Conseillère Déléguée à l’action solidaire au Grand Chalon, Philippe Collange, Directeur du Centre Hospitalier de Sevrey, de nombreux élus et Directeurs, Directrices de Centres…

Pour la réussite de cette journée, de nombreux partenaires accompagnés de leurs patients tenaient des stands pour informer le grand public : CHS de Sevrey,  Chalon Sport Adapté, Comité Départemental de Sport Adapté, CCAS de Fragnes-La Loyère, EHPAD, ESAT, GEM, SAMSAH, les associations d’aide et d’accompagnement à domicile, structures et services d’insertion et d’emploi…

L’inauguration commençait par la visite des stands par les autorités avant les discours officiels dont voilà quelques extraits :

Virginie Coulon, Vice-présidente du C.C.A.S Fragnes-la-Loyères représentant Alain Gaudray, Maire de Fragnes-le-Loyère : « Notre commune est fière de lancer aujourd’hui la deuxième édition de la semaine d’informations de la Santé Mentale, dans laquelle le conseil en Santé Mentale du Grand Chalon s’engage depuis 2 ans déjà […] nous sommes encore présents cette année comme nous saurons l’être pour les prochaines éditions. Car sensibiliser, informer, intégrer les personnes en situation de handicap nous savons que cela est sans fin […] Nous allons vous offrir l’occasion de communier avec elles, parce qu’il s’agit là, de faire rencontrer des hommes et des femmes, avec chacune et chacun ses particularités, ses richesses, ses déficiences propres et personnelles. Il n’y a pas plus belle rencontre que lorsque les préjugés tombent. Cette après-midi nous vous invitons à 3 grandes manifestations : du théâtre, de la danse où vous pourrez danser de la zumba, et faire des percussions en compagnie du groupe « Big bidon Band ». J’en suis certaine, en fin d’après-midi, c’est émus, bouleversés, enthousiasmés et fiers que vous nous quitterez. Je vous souhaite à tous un après-midi « Handichissant »!

Philippe Collange, Directeur du CHS de Sevrey et Co-président de la Santé Mental au Grand Chalon : « Les questions restent nombreuses : la prévention, les soins, trouver des solutions à des difficultés de tout ordre pour les patients, progresser aussi afin que les sujets soient mieux connus, mieux compris par l’opinion. Si je devais définir ce que recouvre la santé mentale, je commencerais par rappeler cette idée simple : il ne peut pas y avoir de santé, au sens général, sans santé mentale. Car la définition la plus courante que l’on donne de celle-ci, parle d’un état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel personnel, de faire face aux difficultés, de travailler avec succès et d’être en mesure d’apporter sa contribution à la communauté [...] Or, sans vouloir vous accabler de chiffres, on peut néanmoins s’intéresser à quelques uns : 1 personne sur 5 est affectée par une maladie psychiatrique, 4,3% de la population est concernée par des troubles phobiques, 13% par de la dépression et des troubles anxieux généralisés et 4% par des troubles bipolaires. 1 décès sur 50 est dû à un suicide. Tous ces éléments font, qu’il faut savoir que l’espérance de vie de ces personnes est réduite de 10 ans. Chez les adolescents, 70 000 jeunes souffrent d’anorexie et on constate depuis plusieurs années, une forte augmentation des phobies scolaires, des troubles du comportement, des conduites à risques et des troubles oppositionnels. Chez les ados, le suicide à nouveau représente la 3ème cause de mortalité et au total, on estime que 20% des adolescents sont concernés par un problème psychique. Chez les plus jeunes, 30 enfants sur 10 000 présentent des troubles envahissants du développement et une naissance sur 100 est concernée par un trouble du spectre autistique […] Il faut ajouter aussi que trop souvent, à la souffrance de la maladie, s’ajoute, pour les personnes, la peine morale de se sentir mis de côté et d’être des patients de l’ombre. D’ailleurs les malades et leurs familles en souffrent quotidiennement. Le mot classiquement employé est celui de la stigmatisation. Lutter contre elle, c’est lutter  contre des pertes de chance d’avoir une vie commune, de s’insérer parmi les autres, de s’instruire, d’avoir un logement, de travailler, donc c’est un sujet de citoyenneté. La santé mentale, c’est aussi une question sociale : des ruptures familiales, la souffrance au travail, les risques psycho-sociaux, le burn-out, les troubles de l’hyperactivité et de l’attention chez l’enfant ne sont plus seulement des problèmes spécialisés de la psychiatrie, elles sont devenues des questions sociales, elles traduisent des relations sociales perturbées sur lesquelles on doit agir[…] Il ne faut donc jamais renoncer mesdames et messieurs, à une occasion d’avoir ces débats, de travailler à vaincre les préjugés en informant, en expliquant, en répondant aux questions et le faire tous ensemble comme nous le faisons aujourd’hui : familles, usagers, psychiatres, infirmiers, psychologues, travailleurs sociaux, élus, artistes, journalistes… pour trouver des solutions sur le vivre et faire ensemble! ».

Karine Plissonnier,Conseillère Déléguée à l’action solidaire au Grand Chalon représentant Sébastien Martin : « Cette année, 2ème édition de la semaine d’informations de la Santé Mentale : plus importante que l’année dernière, puisque plus longue (15 jours), plus riche, plus d’activités et aussi plus de commune puisque l’on est passé de 3 à 7 communes et espérons le bientôt, nous passerons à 10 voire 15 communes […] Le Grand Chalon par sa direction de la santé, assure la coordination de toutes ces animations sur le territoire. Au nom du Grand Chalon, je vous félicite et je suis sûre que lors des années prochaines, nous auront encore plus de manifestations et encore plus de choses en votre direction ! ».

Marie Mercier, Sénatrice, concluait : « Nous avons été accueillis avec le cœur ici à Fragnes-La Loyère ! Je voudrais d’abord féliciter le Grand Chalon pour cette initiative concernant cette semaine d’informations de la Santé Mentale, parce que finalement, tous, on court après le bonheur. Alors c’est quoi le bonheur? Il y avait une jolie définition qui disait : « Le bonheur, c’est d’être assis au soleil et de grignoter quelque chose ! », c’est Giraudoux qui disait çà ! Et quelques fois ce qui se passe dans nos têtes, là-haut, c’est tellement mystérieux, pour certains c’est facile, et pour d’autres, cela devient beaucoup plus compliqué. Parce qu’ils sont encombrés, ils ne peuvent pas profiter de toutes ces petites choses de la vie et cela devient mystérieux pour les autres parce qu’ils ne comprennent pas, qu’ils n’en profitent pas. Alors la science fera des progrès, les neurosciences  feront des progrès au fur et à mesure  pour trouver des traitements afin que les choses s’améliorent pour tous. Mais ce mystère qui est là, vous en faites partie et parce que vous acceptez d’être là, je voudrais saluer tous les ateliers qui sont autour de nous, avec les jeunes qui nous permettent de sentir des choses agréables. Mon cœur bat pour Camille, alors je lui fais un petit coucou, car j’avais eu la joie de la voir l’année dernière et de danser avec elle. Alors, pour tous les parents qui sont là, pour vous tous qui allez apprendre beaucoup de choses sur la santé mentale, je voudrais juste vous dire une chose et surtout ne l’oubliez jamais : « Quels qu’ils soient, nos enfants sont notre éternité ! ».

Lors de l’événement, l’animation sono était confiée au D.J Stéphane de la société « DJ Mymy & DJ Flow » et l’animation des enfants, à Sylvain Bouillot  « clown et  sculpture ballon…».

Photoreportage info-chalon.com (avec un grand merci à Benoit et Virginie pour les photographies de fin de soirée)

J.P.B.

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche