Chalon sur Saône

La Maison des Vins met en valeur les vignerons de la Côte Chalonnaise dont les vins ont obtenu la meilleure note (printemps-été 2018)

Découvrez les vins primés et l’interview de Thierry Theval, l’organisateur de la soirée !

Suite à la dégustation à l’aveugle des 300 échantillons qui s’est déroulée le mois dernier à la Maison des Vins, le verdict est tombé. Les 8 meilleures notes ont été attribuées par plus de cent  membres du jury, aux fleurons des vins de la Côte Chalonnaise, pour ce début d’année 2018.

Info-chalon était présent mercredi soir, à 18 heures 45, à la soirée organisée par la Maison des Vins pour mettre à l’honneur les vignerons dont les vins ont été les mieux notés. Aux côté de Thierry Theval, assisté de ses collaborateurs et  ses collaboratrices, cette soirée très bien organisée s’est déroulée dans une grande convivialité.

Thierry confiait à info-chalon : « Aujourd’hui, ce sont les vignerons qui ont obtenus les 8 meilleures notes et qui représentaient chacun une  appellation, c'est-à-dire : un crémant, un aligoté, 1 Bourgogne, 1 Montagny, 1 Bouzeron, 1 Rully, 1 Givry, 1 Mercurey qui sont mis à l’honneur. Sachant qu’il faut savoir que l’on prend la couleur qui est la plus représentative du vignoble, par exemple Givry et Mercurey c’est du rouge etc... Cette sélection s’est effectuée dans leur catégorie respective où ils étaient un peu plus de 20 échantillons. Une sélection qui s’est déroulée le 3 mars où la Maison des Vins a proposé plus de 300 échantillons au jury, composé de plus de 100 personnes. Alors ce soir, c’est la mise en valeur de ces vins qui seront mis à la vente sur notre nouvelle carte à partir du 31 mars ! ».

Pour cette nouvelle carte printemps-été de la Maison des Vins, vous trouverez ci-après  la liste des lauréats :

(17,81 / 20)  Crémant Blanc brut « Terroir des fleurs » du Domaine « André Delorme » prix TTC 8,60 euros la bouteille. « A réception des vendanges, nous effectuons un pressurage lent à l’aide de nos pressoirs pneumatiques. Nous conservons alors uniquement les premières presses pour élaborer cette cuvée. La fermentation malolactique est réalisée  dans nos cuves 100% inox. La prise de mousse, réalisée en bouteille, se fait par adjonction de levures et de sucre. Le vieillissement dure 18 mois sur lies dans nos caves thermo régulées. Notre crémant montre une belle robe blanche aux reflets brillants. Au nez, on retrouve des notes de fleurs blanches et en bouche des arômes de pêches et de poire, idéal pour consommer en apéritif, avec un poisson ou des fruits de mer ! ». 

(17,55 / 20) Givry rouge 1er cru « Le Vignon » du Domaine Pelletier-Hibon, au prix de 16 euros. « C’est une bonne année 2016 où on  a quasiment pas gelé  contrairement à 2017 et on avait du très beau raisin. Nous avons donc vendangé autour du 20 septembre, il était bien mûr. Ensuite, nous avons environ 18 jours de cuvaison et 14 mois d’élevage en fûts et une mise en bouteille sans aucune filtration du tout , d’ailleurs cela fait depuis 2013 que je ne filtre plus mes rouges du tout car je trouve que l’on perd beaucoup moins de choses. Ce sont des vignes qui ont à peu prés une soixantaine d’années, vendanges manuelles uniquement et des fûts qui ont entre 1 et 3 ans. Ce sont des vins qui ont de la matière, des vins qui peuvent aller entre 10 et 15 ans de garde ». 

(16,25 / 20) Montagny 1er cru 2015  Château de la Saule, Domaine Alain Roy, au prix de 13 euros la bouteille. « Nous sommes là sur un assemblage de 5 à 6 1er cru parce que je vinifie peu de lieux dits parce que je trouve c’est un peu contraignant, du coup je ne vinifie que deux lieux dits et j’en commercialise qu’un. Ce sont des vignes qui quand tout va bien font entre 50 et 55 hectolitres par hectare, c’est vendangé trois quart à la machine et le reste à la main fin Août / début septembre. C’est vinifié en cuve inox, mais avant comme j’ai deux petits pressoirs, je me dépêche de faire vendanger à 8 heures du matin à 9 heures 30 le premier pressoir est en route, je presse rapidement et débourbe … Ce sont des vignes âgée de 3 ans à 30 ans en sachant que mes vignes les plus âgées, je les élève en fûts ! ». 

(16,25 / 20) Mercurey rouge 1er cru « Sazenay » du Domaine de la Bressande, Antonin Rodet, au prix de 20 euros la bouteille. « C’est une parcelle de 1,7 hectare, ce sont des vignes qui ont un petit peu plus de 50 ans, terroir argilo-calcaire avec un sous-sol très sableux, donc des vignes qui puisent très profondément. Nous avons des vinifications qui sont assez courtes entre 16 et 18 jours. On vendange manuellement et j’attaque les vinifications le lendemain et j’ensemence le lendemain. 10 jours de fermentation et je garde 4 à 5 jours après en final en chauffant un petit peu, en ce qui concerne l’élevage sur fûts, c’est entre 8 et 10 mois selon les années, car ma cave n’est pas du tout enterrée. Je préfère donc faire un élevage assez court sur fût et après remettre en masse en cuve et puis mettre en bouteille en général en début d’été, donc assez vite. C’est un vin fruité avec des connotations de cassis ! ».


(15,90 / 20) Rully Blanc 1er cru 2016 « Mont palais » du Domaine Jean Baptiste Ponsot, au prix de 19,50 euros la bouteille. « Mont Palais est une parcelle de 1,70 hectare, planté au coteau de l’appellation. On fait environ 13 000 bouteilles sur ce lieu-dit, c’est une parcelle qui a été plantée en 1954, ça fait 65 ans ! Cela a été planté par mon père et mon grand père à l’époque. Sur la vinification cela a été vendangé à 12,5° sur les 2016, c’est la seule parcelle qui n’avait pas gelé sur l’appellation, c’est vinifié 12 mois en futs et trois mois en masse après, donc sur le boisage on a environ 20% de futs neuf et 80% du futs de 1 à 4 ans. Pourquoi il est bon ? Parce qu’il est fait avec amour, avec passion et générosité ».

(15,65 / 20) Aligoté (blanc) 2016  du Domaine Dureault au prix de 7,50 euros. « Ce vin provient de Moroges, sur le Mont Avril à partir de vignes qui sont âgées de 30 ans et exposées côté sud! ».

(15,45 / 20) Bouzeron 2016 de la Cave de Bissey, au prix de 7,40 euros la bouteille. « Nous avons à Bissey,  1, 70 hectare d’aligoté en Bouzeron réparti un petit peu dans le village, c’est un millésime très tendre et très agréable à déguster ! ».

 (14,90 / 20) Bourgogne Côte Chalonnaise rouge 2016 du Domaine de l’évêché, Sylvie, Vincent et Quentin Joussier,  au prix de 8 euros. « C’est notre cuvée principale parce qu’on a plus de surface en AOC côte chalonnaise. C’est une cuvée récupérée en vendange mécanique et qui est élevée en cuve inox avec comme objectif d’avoir un vin fruité, souple à boire jeune et facilement, l’origine des raisins, c’est qu’ils proviennent essentiellement de Saint-Denis-de-Vaux où nous avons notre Domaine et nos différentes parcelles. Toutes les parcelles d’ailleurs  sont vinifiées séparément et après nous faisons des dégustations et les assemblages avant la mise en bouteille. On sélectionne en fait au dernier moment ce que l’on garde. Nos vins sont gourmands et basés essentiellement sur le fruit ! ». 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Le Photoreportage info-chalon.com

J.P.B

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche