Chalon sur Saône

Après Digoin et Autun, en attendant Montceau les Mines, Chalon sur Saône a ouvert son pôle de santé

Pour reprendre un dicton bien connu du côté de la Bresse, "il y a les diseux et les faiseux", et de ce côté là, André Accary et le conseil départemental de Saône et Loire sont en passe de remporter un sacré pari, visant à répondre à la désertification médicale. Un pari qui a même suscité l'intérêt de l'Elysée.

Le Conseil départemental déroule sa politique de santé à destination de tous les territoires. Après les sites de Digoin et d'Autun, c'est au tour de Chalon sur Saône d'accueillir un pôle de santé porté par la politique départementale. Un centre de santé qui vise à compenser l'absence de réponse de la part de l'Etat dans l'organisation de la santé. "On avait le choix d'attendre, de laisser faire, j'ai préféré prendre les choses en main" a lancé d'ailleurs en guise d'introduction à son intervention, André Accary, Président du conseil départemental de Saône et Loire.

Il est vrai que sur le sujet, le département est figure de proue, loin devant toutes les initiatives menées jusque là, et qui n'avaient guère produits de résultats tangibles. 

Le centre de Chalon entrera officiellement en fonction à compter du 17 avril

Situé rue de Lyon à Chalon sur Saône, juste derrière la mairie, l'emplacement est quasi idéal. Facilement accessible à pied, à proximité de quelques mètres du parking souterrain de l'hôtel de ville et à quelques mètres des  arrêts de bus. Des arguments avancés par Gilles Platret, maire de Chalon sur Saône,  qui a mis les disposition les locaux communaux au département. 

A terme avec le centre de Montceau les Mines, ce sont quatre centres de santé territoriaux et 45 antennes associées qui vont être déployés sur l'ensemble du territoire avec des médecins généralistes, salariés du département. 30 médecins généralistes prendront petit à petit leurs fonctions avec d'ores et déjà cinq  à Chalon sur Saône. 

Sécurité du salariat, travail en équipe, prise en charge de la partie administrative sont autant d'éléments qui ont plaidé en faveur des médecins désireux de participer à la grande aventure. 

Un numéro d'appel téléphonique unique - 03 85 34 71 00

Quelque soit l'endroit du département où vous résidez, le numéro d'appel se veut unique et vous permettra d'accéder à l'ensemble des pôles de santé du département. Un numéro joignable de 8h à 20 h en semaine et de 8h à midi le samedi matin. 

La plate-forme téléphonique entrera en fonction lundi prochain avec un démarrage des consultations le 17 avril.

Les visites à domicile sont prévues et auront lieu dès que les effectifs de médecins seront renforcés mais réservées exclusivement aux personnes ne pouvant pas se déplacer. Côté tarif, les médecins des centres de santé ne pratiqueront pas de dépassement d'honoraires et sont conventionnés en secteur 1 à la sécurité sociale. Dans les prochains mois, le conventionnement avec les principales mutuelles rendra possible le tiers payant intégral. Pour les bénéficiaires de la CMU, d'une prise en charge à 100 % au titre de l'ALD, de la grossesse, d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle, il n'y aura pas d'avance de frais. 

Sauf cas d'urgence, les consultations se feront exclusivement sur rendez-vous mais tous les jours des plages de consultations seront réservées pour les urgences. Il est à préciser que le dispositif départemental repose exclusivement sur des médecins généralistes .

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche