Chalon sur Saône

Christine Camus, chalonnaise d'adoption, cadre de santé en psychiatrie ambulatoire

info-chalon.com a voulu savoir qui étaient les lecteurs inscrits dans le cadre de l'événement culturel "Pages en Partage" porté par la Bibliothèque de Chalon-sur-Saône et la librairie La Mandragore. L'interview...

Dijonnaise, résidant à Chalon-sur-Saône depuis 2008, Christine Camus qui est cadre de santé en psychiatrie ambulatoire sur Louhans où elle coordonne les équipes d'un Centre Médico Psychologique, Hôpital de Jour et Centre d'activités à Temps Partiel, a bien voulu répondre à nos questions.

Quel rapport avez-vous avec la lecture ?

J'ai un rapport intime et nécessaire à la lecture, les livres m'accompagnent depuis que je suis enfant. Je lisais sous les couvertures, avec une lampe de poche, mes livres de la collection rose en espérant que mes parents n'allaient pas voir le trait de lumière qui me dénoncerait. J'adore étudier. J'ai fait des études de droit jusqu'en maîtrise  avant de commencer des études d'infirmière et j'ai aimé traîner à la bibliothèque universitaire. J'aime beaucoup les bibliothèques municipales, celles de Dijon et Chalon ont ma préférence.

Est-ce la première fois que vous participez à 'Pages en Partage' et Qu'est-ce qui vous plaît dans cette manifestation culturelle ?

C'est la deuxième fois que je participe à Pages en Partage. J'ai rencontré Delphine de Vigan à la deuxième édition de cette manifestation. Cela m'avait plu de rencontrer un auteur d'une manière plus proche et de partager mon plaisir de lire avec d'autres lectrices. Venir de manière privilégiée dans la bibliothèque de Chalon-sur-Saône et pouvoir parler tout haut dans cette belle salle est une occasion à ne pas manquer. Je suis curieuse de l'âme humaine et j'aime découvrir l'univers d'un écrivain et sa nécessité interne à écrire et partager ; j'aimais déjà le français en 6ième. Je manque de temps pour découvrir de nouveaux auteurs alors j'apprécie qu'on me prenne par la main pour m'aider à en découvrir de nouveaux et je dois avoir un faible pour les noms à particule car je viens de me rendre compte que c'est la deuxième fois que j'en choisis. 

Pourquoi avoir choisi l'auteur Maylis de Kerangal ?

J'ai choisi Maylis de Kérengal car j'aimais bien son nom et son sourire. Son titre "Réparer les vivants" me parlait forcément puisque cela fait trente ans que je travaille à l'hôpital. J'ai supposé qu'elle venait de Bretagne, compte tenu de son nom et cela me plaisait bien. Je n'avais pas de critères objectifs pour choisir parmi les trois noms proposés, je ne connaissais aucun des auteurs mais j'avais confiance dans la sélection de la bibliothèque. J'aime beaucoup l'écriture de Delphine de Vigan depuis 2012.

Quelle question aimeriez-vous lui poser mais que n'oserez pas lui soumettre ?

Une question que j'aimerais poser à Maylis de Kérangal ? Comment a-t-elle fait pour devenir écrivain mais aussi, quelles ont été ses rencontres décisives, ses alliés et comment s'est passé son entrevue avec son premier éditeur...

Maylis de Kérangal sera à Chalon-sur-Saône le  mercredi 25 avril à 19h, au théâtre Piccolo (rencontre publique ouverte à tous, sur inscription à la Bibliothèque Municipale de Chalon-sur-Saône)

SBR

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche