Chalon sur Saône

Martine Chavignon, enseignante et chalonnaise : " La lecture est une récompense "

info-chalon.com a voulu savoir qui étaient les lecteurs inscrits dans le cadre de l'événement culturel "Pages en Partage" porté par la Bibliothèque de Chalon-sur-Saône et la librairie La Mandragore. L'interview...

Quel rapport avez-vous avec la lecture ?

Que vous répondre sinon que la lecture est pour moi un acte de la vie quotidienne aussi vital que boire, manger, dormir... Je ne peux concevoir une journée sans lire. Comme je manque de temps dans la journée, je lis chaque soir quelque soit l'heure à laquelle je me couche, même et surtout si la journée a été bien remplie. La lecture est une récompense. 

Et il faut toujours que j'ai quelque part des livres en attente d'être lus, pour ne pas manquer... On ne sait jamais...

Pourquoi avoir choisi l'auteure Angélique Villeneuve et qu'est-ce qui vous plait dans cette manifestation culturelle ?

C'est la 3e fois que je participe à 'Pages en Partage'. Lors de la 1re édition, j'avais assisté aux rencontres publiques avec les auteurs. Je garde un souvenir ému de celle avec Laurent Gaudé qui est un auteur que j'apprécie tout particulièrement. Deux ans plus tard, c'est sans hésitation que je me suis inscrite dans les groupes de lecteurs.  Cette année, comme lors des précédentes éditions, j'ai fait le choix d'une auteure que je n'avais jamais lue, Angélique Villeneuve. Car pour moi 'Pages en partage', c'est d'abord découvrir un-e auteur-e  et aller à sa rencontre en lisant tout ou partie de son oeuvre. Je trouve vraiment passionnant et même étonnant, de lui consacrer autant pendant toute la durée de la manifestation. 'Pages en partage', c'est aussi les moments partagés avec les autres lecteurs. Je les attends avec impatience. Les échanges y sont toujours très riches. Tous les lecteurs ont quelque chose à dire qui interpelle les autres à un moment ou un autre. Les débats sont parfois vifs, passionnés. Et c'est vraiment au fil de ces rencontres que naît l'impatience de rencontrer enfin l'auteur-e. C'est l'ultime moment, celui où on va avoir, ou pas, la réponse à toutes les questions que nos lectures ont suscitées. 

Quelle question aimeriez-vous lui poser mais que n'oserez pas lui soumettre ?

Après avoir lu Les Fleurs d'hiver, Un territoire, Grand ParadisNuit de septembre et entamé la lecture de Maria son dernier livre j'aimerais demander à Angélique Villeneuve comment se fait-il que les personnages principaux des histoires qu'elle écrit sont toutes des héroïnes alors que les hommes sont absents, disparus , morts ou des fantômes, privés de mots ou la cause de bien des maux endurés par ces femmes?

 SBR

La rencontre publique avec Angélique Villeneuve est prévue le jeudi 26 avril à 19h au Piccolo à Chalon-sur-Saône (ouvert à tous, sur inscription à la Bibliothèque municipale de Chalon-sur-Saône).

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche