Chalon sur Saône

Claudette ne se défilera point "Face à la vie", mais en extirpera le sel, garant d'un plaisir décuplé

Depuis une décennie elle est sur son petit nuage, Claudette, la chanteuse qui, à force d’être en phase avec elle-même, l’est mêmement avec les autres. C’est-à-dire que ceux que le ramassage effréné de bouts d’absolu chatouille plus que de raison, savent pertinemment quel est l’état de leur machinerie intérieure lorsqu’ils se mettent au diapason de l’artiste…Claudette sera le samedi 14 avril à 20h30 au Studio 70 de Chalon-sur-Saône (rue de Lyon) pour son spectacle « Face à la vie », un agglomérat de saveurs hétérogènes.

Le souci du rendu

Ce sera la troisième fois dans le Chalonnais (après la salle des fêtes de Givry et déjà le Studio 70) que « Face à la vie », retravaillé et à visée intergénérationnelle, des reprises à 100%, se livrera corps et âme aux personnes  magnétisées par des titres ayant pour nombre d’entre eux fait florès il y a des lustres. Pour ce show, Claudette (qui a fait sienne la mise en scène) sera ponctuellement accompagnée d’un très jeune choriste, et en permanence pour la partie technique (lumières, son…) par l’association givrotine « Musique et spectacle ». Son obsession, creuser en profondeur afin de laisser affleurer ensuite à la surface un substrat digne de foi à mettre entre toutes les oreilles : »Mon envie est tout le temps de faire du bien, de poser un regard lucide sur le monde d’aujourd’hui, de prôner l’espoir avec de bons sentiments. J’ai voulu raconter la vie, et après j’ai cherché les titres. J’aime tous les chanteurs-chanteuses que j’ai choisis. Il y a l’amour qui donne des ailes, du léger et du profond. »

 

Une très belle palette de couleurs

Patricia Kaas, Michel Delpech, la Môme Piaf, Brel, Bruel,  Johnny, Renaud, Becaud, Maé, Lama, Dalida, etc. disposeront soit d’un hommage à titre posthume, soit d’un support de choix pour louer le viatique d’interprètes contemporains toujours en piste. « Mademoiselle chante le blues », « Pour un flirt », « La vie en rose », «La quête », « Alors regarde », « L’envie », « Mistral gagnant », « Un peu d’amour et d’amitié », « Il est où l’bonheur ? », «La chanteuse a vingt ans », « Pour en arriver là », etc. L’évasion sera totale, embrassant moult succès, avec son corollaire, la chaleur du cocooning et de l’électrochoc, puisque connus de tous, guidée par la douceur et la fureur de vivre, les grandes envolées lyriques  et l’impétuosité. On sera donc en pays de connaissance le samedi 14 avril, avec la garantie d’instants chipés à l’éternité. En deux fois une heure entrecoupées d’un entracte, l’opportunité d’une rémanence artistique sans prendre le risque de se tromper à deux pas de chez vous. Celle qui est coutumière des repas-spectacles organisés par les comités des fêtes,  oeuvre beaucoup selon ses dires pour la Maison des Seniors de Chalon, ville dans laquelle elle se produira à nouveau le mardi 10 juillet prochain au Port-Villiers, ne cultive pas d’ambitions démesurées. La preuve : »Mon rêve, c’est que ça dure bien. Je suis moi-même, et je pense que j’ai encore des choses à véhiculer. »Entrée : 12,00 euros, et pour les moins de 12 ans : 6,00 euros. Renseignements au 06.62.15.39.10

Photo DR                                                                                                           Michel Poiriault

                                                                                                          poiriault.michel@wanadoo.fr      

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche