Chalon sur Saône

Chalon-sur-Saône : Le C.D du Brass Band, c’est pour décembre qu’on se le dise

Les interviews …

Sous la direction d'Eric Planté, les concerts du Brass Band du Grand Chalon s’enchainent toujours avec le même succès, très prisé par le public chalonnais et grand chalonnais. Concert de Noël, Nuit des Conservatoires, « Quand le Brass rencontre la voix »… les concerts affichaient complets et engendraient la frustration de certaines  personnes qui ne pouvaient y accéder. Il était donc temps de remédier à ce problème avec l’idée de la création d’un CD qui sera mis à disposition du public en fin d’année.

Aussi, pendant les vacances de Pâques les trente musiciens du Brass Band, sous la direction d’Eric Planté, se sont enfermés au  Conservatoire du Grand Chalon pour la réalisation d’un futur CD. Info-chalon était présent lors de la 4ème journée d’enregistrement pour recueillir les sentiments des uns et des autres sur cet événement :

Eric Planté, Chef d’orchestre du Brass Band répond aux questions d’info-chalon :

Eric, pouvez-vous nous expliquer la genèse de la création de ce CD ?

« Quand j’ai repris le Brass Band, il y a 3 ans, je suis arrivé avec une fiche de projets! J’ai dit aux musiciens : « voilà, si vous voulez travailler avec moi, si cela vous dit, j’ai un plan sur trois ans à vous proposer. Je veux bien sûr du travail, de la justesse, de la présentation… je veux que l’on peaufine, que l’on s’approprie et que l’on développe notre hymne du Brass « l’Hymne de St Cosme qui a été écrit par Pierre-Antoine Savoyat ». Une fois que l’on aura fait ce premier travail là, l’idée de la 2ème étape serait d’aller se présenter à un concours national et le gagner, ce qui a été fait ! La 3ème étape, c’est que vu que cela nous a fait faire des progrès, on pourrait peut être aller vers un travail d’enregistrement avec la création d’un CD, car tous les autres Brass ont un CD, pas nous, alors que le Brass Band du Grand Chalon fêtera ses 30 ans ! J’ai envie que l’on fasse un support pour que vous soyez fiers de ce que vous avez fait afin de le faire écouter à votre famille, vos amis… car c’est une chose que vous n’avez jamais faite pour certains. Par contre, il faut savoir que c’est hyper exigeant mais cela  nous permettra aussi de faire des progrès et d’avoir une communication qui reflète le travail qui a été effectué au cours de ces 30 dernières années. C’est donc ce qui est en train de se passer! Moi j’aime bien aller jusqu’au bout des choses, donc on verra après la suite mais en tout les cas une fois le CD terminé, j’aurais fait mon boulot, rempli mon bail de 3 ans ! Je suis quelqu’un qui dit ce qu’il fait et qui fait ce qu’il dit ! ».

Combien de musiciens ont participé à la réalisation de cet enregistrement ?

« C’est l’effectif typique d’un Brass Band, à savoir une trentaine de musiciens. On n’a exclu personne, on a joué simplement avec les disponibilités des uns et des autres car tous avaient posé des vacances. Certains profs du Conservatoire étaient en vacances ou sollicités pour aller jouer ailleurs, moi aussi d’ailleurs ! Mais l’idée, c’était de dire que c’était chouette de se retrouver pour cet événement. Je remercie les élèves qui ont répondu présents et ceux qui ont pris des vacances pour être là. Sachez qu’ils ne se sont pas amusés car les horaires étaient rudes de 9 heures à 18 heures, je ne les ai pas lâché et il y a eu peux de pauses ! ».

A quoi peut-on s’attendre comme musiques sur ce C.D ?

« Pour moi, il y avait deux pièces qui étaient incontournables et que nous avons joué au concours  de Lyon que nous avons gagné : c’est  Prélude Song and dance  de John Golland (déjà enregistrée) et The dark side of the moon de Paul Lovaat Cooper (enregistrement plus tard lors d’une deuxième session). Ensuite la Marche florentine de Julius Fucik que l’on a jouée lors de notre dernier concert car dans l’univers du Brass Band, il y a une tradition comme quoi il doit y avoir une marche et comme celle-ci est musicalement très belle, il y avait du sens pour qu’elle figure sur le CD. Après, il faut aussi des autres musiques que les gens aiment écouter, donc là on est en train de finir d’enregistrer Rhapsodie bohémienne de Freddy Mercury. Il y aura  l’Hymne de St Cosme qui a été écrit par Pierre-Antoine Savoyat plus des surprises pour nos fans! Le Brass Band du Grand Chalon va proposer une musique de qualité qui se démarque un peu des autres Brass qui proposent certaines fois des pièces très contemporaines».

Comment se passe l’enregistrement actuellement ?

« C’est impeccable ! D’ailleurs les élèves de 1ère année de l’équipe prépa-son et technique du Conservatoire du Grand Chalon se débrouillent très bien. Ils sont vraiment formidables et avec eux on ne perd pas de temps ! ».

La disponibilité du CD est prévue pour quand ?

« Noël ! Il serait pour nous important de faire la sortie officielle du CD lors de notre concert car cela voudrait dire que tout c’est bien passé ! ».

Interview d’un musicien, Jean-Marc Mugnier (percussions) : « Je joue des percussions que depuis 7 ans ! C’est la première fois que je fais un enregistrement, donc pour moi c’était très impressionnant. C’est très fatiguant, car il faut être concentré même quand on n’a pas beaucoup de chose à jouer, comme c’est le cas pour nous qui sommes les accessoires de percussions, car il faut toujours être là quand il le faut, et on n’a pas le droit à l’erreur. C’est ce qui est parfois compliqué. Quant à la relation avec les autres musiciens, cela se passe bien. On est une équipe qui marche bien et très soudée. Je suis très fier de participer à la création de ce C.D. Et puis, Eric est quelqu’un d’adorable, très professionnel ce qui fait son charisme tout en étant une personne avec qui on a un contact très facile ! ».

Interview d’une musicienne, Patricia Labonde (Euphonium) : « Je joue de mon instrument depuis 40 ans environ et concernant l’enregistrement auquel je participe, j’ai l’impression et le sentiment que l’on progresse collectivement. En effet, on travaille tous à fond tout en prenant le temps de travailler correctement les morceaux afin de les enregistrer le mieux possible. Je suis très fière des progrès que l’on a faits, car nous sommes aujourd’hui le 4ème jour de l’enregistrement et on sent une meilleure maîtrise, une meilleure écoute et un approfondissement de tout le travail de l’année. Eric ? Il est abominable ! (rires). Non sérieusement, cela se passe très bien car il est très pédagogue pendant les séances parce qu’il a l’habitude de travailler avec des professionnels, mais il s’adapte aussi totalement à notre niveau hétérogène entre les élèves qu’il doit gérer et les amateurs que nous sommes. Pédagogie, patience, exigence, c’est ce qu’il développe avec nous ! ».

Interview d’un musicien, Léo Puzenat, diplômé du Conservatoire (tuba) : « Je joue du tuba depuis 6 ans au Conservatoire du Grand Chalon où j’ai obtenu mes diplômes et je suis intégré au Brass Band depuis 3 ans. Je suis très fier de jouer au Brass Band car au début, j’allais voir leurs concerts, mais lorsque tu joues avec eux tu ressens une immense fierté, car il y a une grosse exigence et un niveau très élevé ! Concernant l’enregistrement, je suis agréablement surpris car tout se passe très bien. Il n’y a pas d’énervement, on est toujours dans le contrôle. Les techniciens aussi y sont pour quelque chose, parce que bien qu’ils soient des étudiants en formation, ils sont très réactifs et dès que l’on demande d’enregistrer, ils nous disent qu’ils sont prêts. Il n’y a jamais de temps d’attente avec eux, ils sont toujours au taquet! Eric ? Il est très professionnel et très exigeant mais c’est normal sur un enregistrement car sinon cela ne peux pas marcher. Il nous met de la bonne pression, mais vous savez, on est un groupe avec une bonne cohésion ! ».

Interview des jeunes techniciens du Conservatoire du Grand Chalon, Esteban Cerna-Fluttaz et Gautam Shaukla (1ère année prépa son) assisté de Philippe Merlin (Prof de trompette au Conservatoire et musicien du Brass) : « Nous sommes très contents de participer à ce projet, nous qui sommes en 1ère année de « prépa son » car c’est notre premier projet où l’on s’occupe de tout. C’est super motivant et c’est aussi génial au niveau de notre expérience professionnelle qui nous permettra de développer ce type de projet plus tard. On remercie notre professeur qui nous a fait totalement confiance sur cet événement là et qui comprend beaucoup de responsabilités. Quant à la présence de Philippe Merlin à nos côtés, elle nous permet de développer des compétences musicales d’une façon interactive afin de peaufiner au mieux l’enregistrement ! ».

Liste des musiciens du Brass Band du Grand Chalon sous la direction d’Eric Planté : Sylvain Piffaut, Bob Pleinet, Philippe Pianezzi, Bastien Baracco, Robert Lebeau, Serge Masson, Philippe Merlin, Emmanuel Perrin, Jean-Louis Peubey, Didier Bras, Clément Martin, Teddy Danjean, Jordy Rault aux Cornets, Marion Ledey au cornet Mib, Emma Goillot, Denis Sindt aux Bugles, Guy Chaumont, David Coste et Elise Vincent aux Saxhorns altos, Jean-Pierre Letourneau, cyril Milien et Léo Puzenat aux Euphoniums, Patricia Labonde, Antonio Malengi Dinganga aux Saxhorns barytons, Gaëlle Fasulo, Jean-Noël Gamet, Robert Bouillot, Denis Desbrières, Marco Barbosa,  Sidonie Dubosc, aux trombones, Dominique François, Gilles Lutmann, Jean François Pelletier aux tubas, Jean-Marc Mugnier, Melvin Robert, Pétronille Desaint, Olivier Mollon aux percussions.

J.P.B

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche