Chalon sur Saône

Conservatoire du Grand Chalon : Bel hommage rendu à Arvo Pärt (Compositeur contemporain)

Plus de 200 personnes participent à ce beau concert !

Mardi, à 20 heures, à l’Auditorium du Conservatoire du Grand Chalon, était programmé le concert dédié à Arvo Pärt sur le thème « La musique après la modernité ». Un concert créé par les musiciens et les choristes du Conservatoire du Grand Chalon qui étaient accompagnés par de nombreux professeurs de musique, dirigé sous la baguette du chef d’orchestre Philippe Cambreling et sous la direction du chef de chœur, Pascal Baudrillart.

Un concert qui a plongé le public dans un voyage musical vécu comme une immersion sonore dans le monde du compositeur de la fin du 20ème siècle. Info-chalon vous propose de revivre cette soirée en photographies et dans l’ordre chronologique dans laquelle s’est déroulée le concert :

« Spiegel im Spiegel » (version pour alto et piano) : Pièce utilisée fréquemment comme illustration sonore de documentaires ou de films.

« Summa » (version pour quatuor de trombones) : Œuvre qui s’ouvre sur un thème modérément vif qui se répète tout au long de la durée de 5 minutes sous des formes légèrement différentes.

« Fratres » (version pour quinette à vent, percussions et cordes) : Œuvre conçue initialement comme une musique à trois voix et sans instruments déterminés qui restera une des œuvres les plus connues et jouées du compositeur.

« Solfeggio » (pour chœur mixte) : Le nom des notes do ré mi fa sol la si, chanté en boucle dans le style tintinnabulum.

« Nunc dimittis » (pour chœur et piano) : Œuvre musicale inspirée d’une prière chrétienne traditionnelle.

« Tabula rasa »(pour violons et altos solos, orchestre à cordes et piano préparé) : une œuvre qui s’inspire de la forme du concerto grosso baroque opposant un petit groupe d’instruments au reste de l’ensemble et composée en deux parties.

« Da pacem domine » (pour chœur mixte et orchestre à cordes) : composition qui repose sur 4 voix de Da pacem domine et sur 4 techniques médiévales : le cantus firmus, l’organum, le hocquet et le faux-bourdon.

En fin de concert, les musiciens, choristes… ont été naturellement ovationnés par un public conquis.

Le publireportage info-chalon.com

J.P.P

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche