Chalon sur Saône

"La French Tech Grand Chalon tient son bâtiment-totem" pour Sébastien Martin

Nouvelle étape pour la Cité du numérique portée par le Grand Chalon ce mardi avec l'annonce du cabinet d'architectes retenu pour le projet.

Le cabinet d’architectes lyonnais VURPAS a été retenu pour réaliser le bâtiment qui abritera la Cité."Une équipe à taille humaine, aux références prestigieuses sur des ré- habilitations de bâtiments indus- triels emblématiques tournées vers la nouvelle économie (la Grande Usine Créative à Saint-Etienne, le lieu-totem de Lyon French Tech) ou à vocation culturelle (ancienne Manufacture des tabacs à Stras- bourg)" ont tenu à rappeler Sébastien Martin et Juliette Méténier-Dupont.

L’entrée de la Cité sera située côté quai, depuis lequel la vue et la perspective du Moulin seront conservées intactes. L’accès au bâtiment se fera par un parvis d’une hauteur d’un peu plus d’1 m (répondant à la réglementation PPRI), pourvu de 3 rangs de gradins et d’une rampe aux normes d’accessibilité PMR, qui se prolongera en une large terrasse côté Nord.

Grâce à des menuiseries en acier fines, le rez-de-chaussée du Moulin bénéficiera d’une lumière naturelle maximale : il sera essentiellement occupé par un « tiers-lieu » de 292 m2comportant un hall et un desk d’accueil, 3 bulles d’échanges, un espace de convivialité et de restauration et un espace de 90 m2, modulable au gré des besoins des usagers de la Cité.

Au sein d’un ensemble de plus de 2 600 m2, la Cité réunira les équipes et les moyens de Nicéphore Cité, de l’Institut Image d’Arts et métiers Paris Tech, et de la Mission Développement économique du Grand Chalon. Une mise en commun de ressources et d’expertises tournée vers les acteurs économiques de l’Agglomération et de la région (porteurs de projets, startups, PME-PMI ou grands groupes) pour leur permettre de concrétiser tous leurs projets d’innovations.

Deux volumes opalescents

De part et d’autre de la façade Ouest du Moulin (qui sera renforcée par une structure métallique) s’étendront 2 volumes neufs, revêtus d’une enve- loppe alternant béton clair et verre opale.

Le volume Nord (10 m de haut et 410 m2 d’emprise au sol) accueillera 3 plateaux techniques aux cloisons modulables : le plus important, d’une superficie de 350 m2, accueillera leBlue Lemon, le caisson d’immersion virtuelle à 5 faces de dernière génération conçu par les équipes de l’Institut Image. Un investissement de 1,35 million d’euros, co-financé par la Région Bourgogne-Franche-Comté (600 000 €), l’Europe via le FEDER (145 000 €), l’Etat (260 000 €), le Grand Chalon (200 000 €), l’UIMM (110 000 €) et l’Institut Carnot Arts (45 000 €).

Le Blue Lemon communiquera, par un accès dédié, avec le volume Sud qui abritera sur 155 m2 un Living Lab : un espace de démonstration ouvert à l’ensemble des usages (co-workers, startupers, industriels) qui donnera à voir toute l’étendue des ressources techniques de la Cité en matière de réalité virtuelle et augmentée.

Un escalier en hélice (situé dans la partie Est du Moulin) reliera les différents niveaux de la Cité. Ce jeu de passerelles hélicoïdale se déploiera entre le tiers-lieu du rez-de-chaussée, le Living Lab au premier niveau, et les espaces de travail partagé des niveaux supérieurs.

Pour assurer l’accessibilité de l’ensemble du bâtiment aux personnes à mobilité réduite, un ascenseur à 2 faces d’une capacité de 1 275 kg sera éga- lement installé.

Un espace coworking pour favoriser les échanges entrepreneurs/étudiants

118 m2 dédiés aux startuppers et aux porteurs de projets, éclairés par une double orientation (vue Saône à l’Est, vue sur la future terrasse au Nord) : c’est ce qu’offrira le premier étage du Moulin, dans un espace coworking au caractère unique grâce à la charpente de bois conservée. D’une capaci- té d’environ 20 personnes, ce volume donnera tout son sens à la notion d’« économie créative ». Des box, fermés par des vitrages, permettront aussi aux utilisateurs de s’isoler pour des réunions.

Dans la même logique collaborative, l’espace coworking voisinera avec les 2 salles de cours des étudiants de l’Institut Image, et une salle de réunion de 25 m2.

Le deuxième niveau accueillera les bureaux de la direction de l’Institut Image, ainsi que 2 espaces ouverts de 9 bureaux chacun. Au troisième étage, 19 postes de travail seront ins- tallés sous des lucarnes créées dans le versant Est de la toi- ture (qui sera entièrement rénovée).

Côté calendrier, le dépôt de permis de construire sera effectué en janvier 2019. Les débuts de travaux devant intervenir en novembre ou décembre de la même année. La mise en service de la Cité de l'économie créative et de l'ingénierie numérique interviendra dans le courant de l'été 2021. 

Un projet à 11 millions d'euros

L’enveloppe budgétaire globale du projet est de 11 M€ TTC (soit 9,17 M d’euros HT) dont :

  • 6,68 M€ HT dédiés aux travaux et équipements prévus au programme du concours,

  • 300 000 € HT de travaux pour le déplacement du bassin de rétention (hors concours),

  • Le différentiel étant dédié aux honoraires et autres frais d’étude et divers.

Détail du coût prévisionnel estimatif en HT travaux du projet retenu :
6 680 000 €, ainsi répartis :
• Construction bâtiment neuf : 3 455 000 €• Rénovation bâtiment existant : 2 484 000 €• Aménagement des abords : 671 000 €

• Installation de chantier : 70 000 €

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche