Chalon sur Saône

Kiwanis - 
Les « Peintres côté Saône » se sont faits rares...

La première édition de « Peintres côté Saône » n’a pas connu le succès escompté par ses organisateurs, les kiwaniens de Chalon Côte Chalonnaise et les kiwaniennes de Chalon Shaya.

En ce dimanche de Fête des Pères les deux clubs services chalonnais proposaient à tous ceux qui en avaient envie de venir « croquer » un paysage du centre historique de la pittoresque ville qu’est Chalon. Que vous soyez enfant ou adulte, peintre du dimanche ou artiste déjà confirmé...
Au final, ce ne sont que cinq Chalonnais ou habitants de la région chalonnaise qui ont répondu à ce rendez-vous, organisé en partenariat avec la Ville de Chalon et parrainé par Georges Dussau, dont la renommée a largement dépassé les limites de la Bourgogne. Ce qui n’a pas empêché, aux dires de Me Benoît Dessaut, qui animait la vente aux enchères, d’avoir de belles œuvres. « Sincèrement il n’y a pas de croûtes » a confié le commissaire priseur de Chalon. Les artistes du jour ayant été inspirés par la Tour du Doyenné, la nouvelle statue de Nicéphore Niépce, la rue au Change ou encore la place Saint-Vincent.
Les bénéfices de cette vente aux enchères serviront à financer une action en faveur des enfants. Faut-il en effet rappeler que la devise du Kiwanis est « Servir les enfants du monde » et qu’il œuvre depuis 1915 pour aider des enfants malades, handicapés ou en difficultés et leur apporter un peu de soutien matériel et moral.
Dimanche soir Gérard Calpena, président du Kiwanis Chalon Côte Chalonnaise, n’en conservait pas moins son habituel optimisme. « Vous pouvez d’ores et déjà annoncer qu’il y aura une seconde édition en 2019 et que l’on fera tout pour que cela soit un succès ». Une position partagée par Laurence Grenier-Guignard, présidente du Kiwanis Chalon Shaya.

Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche