Chalon sur Saône

La filière professionnelle à nouveau récompensée par les trophées du Rotary Chalon Saint-Vincent

« La France ne met pas assez en avant la filière professionnelle» a déclaré Gilles Platret, maire de Chalon, à l’occasion de la 12e édition de la remise des trophées du Rotary Chalon Saint-Vincent. Depuis 2007, à l’initiative de deux de ses anciens présidents, eux-mêmes chefs d’entreprise, le club service chalonnais essaie d’inverser cette tendance. En récompensant les élèves méritants de six établissements professionnels de Chalon et de sa région.



Invité d’honneur de cette 12e édition, Gilles Platret a fait remarquer que cette cérémonie, qui se déroulait comme chaque année dans le cadre imposant de l’amphithéâtre du MédiaPôle, était « un moment symbolique » à plus d’un titre. Pour les jeunes d’abord, parce qu’ils n’étaient pas là par hasard et qu’ils avaient tous été choisis pour leurs nombreux mérites. Mais aussi parce qu’ils étaient mis à l’honneur devant leurs familles et leurs amis par un mouvement qui rayonne dans le monde entier : le Rotary. 



« L’exemple de tous ces jeunes doit servir aux autres » a poursuivi Monsieur le maire, avant de rappeler que la Ville de Chalon, le plus gros employeur de la Cité de Niépce, accueille des jeunes pour leur formation ou leur apprentissage, les agents, qui pour certains travaillent depuis 30-40 ans, leur transmettant leur savoir-faire. Gilles Platret a également déploré que le système français ne soit guère incitatif pour la filière professionnelle. Et d’évoquer tous ces chefs d’entreprise qui ont des capacités d’embauche mais qui ne trouvent pas de jeunes à recruter. « C’est un vrai enjeu de société » a confié le maire de Chalon. Enfin Gilles Platret s’est réjoui que le Rotary Chalon Saint-Vincent reprenne une grande tradition de l’école française, à savoir une remise de diplômes permettant ainsi « de rendre honneur et hommage à des jeunes méritants ».



Une réforme de l’apprentissage dès début 2019


Une remise de trophées à laquelle ne participait pas Bernard Ducerf, inspecteur de l’Education Nationale en charge des sciences et techniques industrielles, retenu par d’autres obligations. Dans un message adressé à Rémy Jessaume, responsable de la commission d’organisation, le représentant de l’académie de Dijon a écrit notamment « A l’heure où notre ministre nous propose de transformer la voie professionnelle pour former les talents aux métiers de demain, les 12e trophées de la formation professionnelle du Rotary contribuent pleinement à valoriser les talents de nos jeunes... Toutes nos félicitations et encouragements aux lauréats ainsi qu’aux équipes éducatives qui les accompagnent ».



Appelé à prendre la parole, Claude Mennella, ambassadeur régional de l’apprentissage, et ancien président du rotary-club Chalon Saint-Vincent, n’a pas manqué d’évoquer la réforme de l’apprentissage, qui entrera en vigueur dès le début 2019. « Une réforme pour booster l’apprentissage, filière qui en France est très boudée par rapport à la Suisse ou à l’Allemagne ». Claude Mennella a ainsi rappelé que le nombre d’apprentis en France était d’environ 300 000 et qu’avec cette réforme on espérait passer à 500 000. «  Il y a tant de métiers qui ont besoin de talents » a-t-il conclu.



Douze jeunes méritants


Comme depuis plusieurs années, la promotion 2018 regroupe 12 lauréats, issus du pôle formation UIMM Bourgogne 21-71, du CIFA Jean-Lameloise de Mercurey, du lycée Emiland-Gauthey, du lycée professionnel Julien de Balleure, du Lycée des Métiers du Bâtiment Thomas Dumorey et du Lycée des Métiers Camille Du Gast. Sept filles et cinq garçons, avec un parcours atypique pour certains. Comme Naoëlle Amar Bensaber ou Franck Jaomanonga, qui sont passés auparavant par le Lycée de la Nouvelle Chance, à la suite d’un décrochage scolaire. Comme José Pinto Fernandes, Karam Ifezouar, ou Albert-José Adilson, arrivés en France respectivement en 2011, en 2016, et en 2013. Et qui ont déjà eu l’occasion de s’illustrer, comme Axelle Diaz qui a obtenu le titre de « un des meilleurs jeunes boulangers de France 2017 », et qui a eu l’honneur de remettre la traditionnelle galette des rois au président de la République Emmanuel Macron en janvier 2018.



Les lauréats 2018


Pôle formation UIMM Bourgogne 21-71 : Marine Laroue (2e année bac pro technicien en chaudronnerie industrielle), Lucas Papillon (1re année BTS maintenance des systèmes).


CIFA Jean-Lameloise  Mercurey : Axelle Diaz (CAP chocolaterie), José Pinto Fernandes (CAP coiffure).


Lycée Emiland-Gauthey : Naoëlle Amar Bensaber (1re année bac pro accueil - relation clients et usagers), Julie Pepe (1re année bac pro vente).


Lycée Professionnel Julien de Balleure : Karam Ifezouar (terminale CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques), Audrey Bourgeot (terminale bac pro systèmes électroniques numériques option télécommunications et réseaux).


Lycée des Métiers du Bâtiment Thomas Dumorey : Franck Jaomanonga (terminale bac pro aménagement et finition), Pauline Dearco (terminale bac pro aménagement et finition).


Lycée des Métiers Camille Du Gast : Océane Revillon-Bernard (terminale bac pro maintenance des véhicules), Albert-José Adilson (terminale bac pro transport).


Gabriel-Henri THEULOT


Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche