Chalon sur Saône

Prêchant pour leur paroisse, les CrossFitters chalonnais ont fait le poids devant les charges récalcitrantes

Quelles que soient leurs morphologie, condition athlétique et motivation, les tenants du CrossFit qui enchaînent à tour de bras les mouvements défiant à la fois leurs limites et les lois de la pesanteur, étaient en démonstration samedi 8 et dimanche 9 septembre sur le parking du Centre Leclerc de Chalon-sur-Saône. A une poignée de centaines de mètres de leur repaire - la box (salle N.D.L.R.) intitulée Magma CrossFit- les ouailles de Magalie Rochay, sa force de frappe, ont répété leurs gammes dans une ambiance fleurant bon le travail, la tonicité et les musculatures ruisselantes de sueur.

En juillet 2019 la seconde édition des Fittest of magma

Directrice de l’hypermarché susdit, par ailleurs membre à part entière depuis la même date de la salle où les adhérents se soumettent de leur propre chef aux « travaux forcés » proposés, tels l’haltérophilie et les poids et haltères, Cassandre Chauvot aura accueilli avec un réel plaisir celles et ceux qui caressent le rêve d’un corps d’Aphrodite ou d’Apollon, à tout le moins d’un organisme vaillant et efficient face aux contraintes et servitudes de toutes sortes que la vie ne manque pas de produire. Convaincue, et prosélyte. «Cela amène au dépassement de soi. C’est un sport accessible à tous, il faut enlever cette image de sport difficile. »  Pas étonnant non plus dans ces conditions d’avoir retrouvé l’enseigne en tant que partenaire des premiers Fittest of Magma des 14 et 15 juillet derniers au Colisée, une compétition ayant rameuté quantité de concurrents à la crédibilité certaine. Pour la petite histoire ce coup d’essai a fortement plus à Magalie, au point qu’elle se sente pousser des ailes, d’autant plus que l’engagement plein et entier de la Ville de Chalon et du Grand Chalon ont eu une concrétisation sur le terrain. C’est donc sans surprise qu’à la mi-juillet 2019 se déroulera dans le même cadre le second opus de ces confrontations spectaculaires.

Plus loin, plus haut,  plus fort 

Dans l’ombre de ce qui saute aux yeux du commun des mortels, il existe des vertus aux pouvoirs indéniables. « « Il y a notamment la confiance en soi, la capacité d’adaptation, la gestion du stress », évoque Magalie, à son poste depuis le 15 août 2016, laquelle revendique présentement quelque deux cent cinquante adhérents, révélateurs d’une croissance exponentielle grâce à la démocratisation de la discipline. Jamais à court d’idées (elle envisage entre autres d’agrandir la salle d’évolution et d’augmenter le personnel), la responsable affectionne la transversalité des valeurs du CrossFit, désirant développer son outil de travail en direction du sport-santé. Elle a par conséquent ajouté neuf heures au planning hebdomadaire, s’adjoignant de surcroît un collaborateur, Robin Preney, coach de son état, afin que renforcement musculaire, apprentissage des postures,  prévention des blessures, soit un viatique parlant. La coach s’enflamme également pour la délocalisation de la portée utile de son activité physique polymorphe. Dans les entreprises. Exemple concrétisé avec Gasquet, à Tournus. En attendant de nouvelles conquêtes, comme les collèges et les lycées…

 

                                                                                       Michel Poiriault

                                                                                       poiriault.michel@wanadoo.fr 

 

   

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche