Chalon sur Saône

A l’initiative du club solidarité : Vendredi 5 octobre le collège Jean-Vilar va vivre en rose



Pour la seconde année consécutive le club solidarité du collège Jean-Vilar va participer à l'opération « Octobre Rose », en organisant en partenariat avec le Rotary-club Chalon Bourgogne-Niépce une journée spéciale le vendredi 5 octobre, au cours de laquelle l'établissement chalonnais va vivre en rose.

Depuis la rentrée de septembre les membres du club solidarité du collège Jean-Vilar ne ménagent pas leurs efforts. Les réunions se succèdent afin que tout soit prêt pour le 5 octobre prochain. Ce jour-là, l'établissement dirigé par Catherine Raclot-Marchois, dans le cadre de l'opération « Octobre Rose », va vivre... tout en rose ! D'ores et déjà on vous attend nombreux pour assister à l’événement, préparé avec le concours du rotary-club Chalon Bourgogne-Niépce et la collaboration de l’UIMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie) Saône-et-Loire.


Rose coupée ou rose en métal


Dès la fin de la matinée et tout au long de l'après-midi chacun pourra faire un don. Les dons ainsi recueillis seront entièrement utilisés afin d’offrir des soins de confort et de beauté dans un institut d'esthétique à des femmes atteintes d'un cancer du sein ou en rémission. L'an passé 4 200 € avaient été collectés et avaient permis d'offrir 80 soins.

En guise de remerciement une rose sera offerte. Une des huit cents roses coupées achetées à prix coûtant auprès de la fleuriste crissotine Christèle Thibert. Ou une rose en métal (doré, violet ou rubis) réalisée par le Pôle formation UIMM Bourgogne 21-71 sur un modèle imaginé par Dominique Chevaux, formateur en chaudronnerie. 


A 15 heures est programmé un Color Run... Cent quarante « quatrièmes » courront en relais. A l'issue de la course de la poudre... bien évidemment rose sera lancée et le moment sera filmé par un drone. S'en suivra une gigantesque flash mob créée par les élèves.

A 17 heures place aux choses sérieuses, deux oncologues du centre Georges-François Leclerc de Dijon viendront parler du cancer du sein.


Quand on vous dit que le collège Jean-Vilar vivra en rose le 5 octobre.

Pour l'occasion un dress code sera imposé : tout le monde devra venir avec quelque chose de rose. La salle de restauration sera décorée en rose et le repas sera rose, c'est-à-dire que les plats confectionnés par le chef de cuisine contiendront du rose. On procédera à un traçage géant de couleur rose dans la cour. Une lessive rose et une customisation avec du rose sont également prévues. Pour être tout-à-fait complet, un mur d'expression avec pour thème le dépistage sera installé et on pourra même s'inscrire à la course « La Chalonnaise », qui aura lieu quelques jours plus tard, le dimanche 14 octobre. 


Une femme sur huit confrontée au cancer du sein

« Octobre Rose » est une campagne nationale qui existe depuis maintenant une vingtaine d'années et qui a été lancée pour mettre en garde les femmes contre les risques du cancer du sein. C’est le cancer le plus fréquent chez la femme. Une femme sur huit sera confrontée au cancer du sein au cours de sa vie. Chaque année, en France, ce sont près de 49 000 femmes pour lesquelles un cancer du sein est détecté et près de 11 900 qui décèdent des suites de cette maladie. Détecté tôt, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10.

« En participant à une opération telle qu'Octobre Rose nos collégiens se préparent à devenir citoyen. Ils font l'apprentissage de la vie » ne manque pas de souligner Catherine Raclot-Marchois. Encadré par Guillaume Blanchard, Vincent Compagnon et Delphine Bornard, professeurs, ainsi que par Nathalie Gentilhomme, infirmière, le club solidarité rassemble cette année une vingtaine de jeunes filles et seulement trois jeunes garçons. Elèves de troisième et tous volontaires. N’hésitant pas à prendre sur leur temps libre à la pause méridienne pour y « travailler ».


Le 5 octobre ce n’est que dans deux semaines... Et pourtant « Octobre Rose » a, semble-t-il, déjà officiellement commencé au collège Jean-Vilar avec l’envoi de 500 petites grues roses ou blanches à l’Institut Curie, dans le cadre de l’opération « 10 000 grues pour Curie », 500 petites grues confectionnées par l’atelier « origamis » animé par Julien Pillet, enseignant dans l’établissement.


Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche