Chalon sur Saône

Christophe Girard, accordéoniste de talent nous parle de « The Kühn »

Info-chalon.com lance tous les mois une série de portraits de femmes et d’hommes de Chalon-sur-Saône ou du bassin chalonnais.

Aujourd’hui, en avant première du concert « The Kühn » qui se déroulera samedi au Creusot à 20 H 30, c’est le musicien Christophe Girard, accordéoniste, compositeur, improvisateur, influencé tout autant par la musique classique, contemporaine, jazz, pop, rock, qu’info-chalon a rencontré. Ce professeur au Conservatoire du Grand chalon s’est confié à info-chalon.

Christophe Girard est un redoutable musicien qui impose très tôt son identité́ et sa maturité́ à travers sa musique et ses différentes formations. C’est un musicien accompli, proposant un jeu instrumental complet à la fois sensible, fluide, dynamique, alternant densité́ et raffinement. Il va étudier l'accordéon classique au Conservatoire de Dijon puis au Conservatoire National Supérieur de Paris. Il obtient son diplôme de formation supérieur avec la mention très bien. Durant son parcours classique, il est finaliste des concours internationaux d'Arasâtes et Castelfidardo, lauréat du concours Max Francy et du prix de la SACEM. Son répertoire soliste s'étend à des pièces contemporaines pour accordéon de Denisov, Busseuil, Hosokawa, Rojko... aux transcriptions de Scarlatti, Bach... en passant par les œuvres Russes (Kussiakov, Zubitski...)

En 2009, il crée le trio Exultet avec lequel il obtiendra un 2e prix de composition et un 2ème prix de groupe au tremplin Jazz de la Défense la même année. C'est en 2010, qu'il sera lauréat du tremplin Jazz à Burghausen assurant ainsi l'ouverture du festival en première partie de l’All Star Big Band de Roy Hargrove. En 2012, il crée le duo Smoking Mouse avec Anthony Caillet qui remporte le tremplin Jazz à Lagny et en 2013 le Quintet Melusine réunissant, entre autre, le trio et le duo. Il intègre la Compagnie des Musiques à Ouïr dirigée par Denis Charolles en 2013 et collabore avec la compagnie de danse Camargo aux côtés de Claude Barthelemy (ancien chef de l'ONJ). Ces différentes expériences l'amènent à se produire sur de nombreuses scènes et dans de nombreux pays tels que l'Allemagne, les Balkans, la République Tchèque, la Scandinavie, la Russie...

Il collabore avec de nombreux artistes, formations, compagnies: Les Yeux Noirs, l'Arcal, l'Orchestre de Bretagne, l'Ensemble Justiniana, 2E2M, Denis Charolles, Claude Barthélemy, Kiko Ruiz, Ensemble Justiniana, Brice Martin, Barcella, Camargo, les Musiques à Ouïr, Anthony Caillet, Simon Tailleu, Jean Marc Padovani, Jean Marc Philips... 

Afin de mieux connaitre ce musicien mais aussi, connaître ses influences, ses inspirations… Christophe Girard s’est confié à info-chalon.com :

Depuis quand êtes-vous professeur au C.R.R, combien dispensez-vous d'heures d'enseignement  par semaine et combien d'élèves suivent vos cours? « La classe a été ouverte sous l’impulsion de Robert Llorca, il y a de cela 6 ans. Elle compte aujourd’hui une vingtaine d’élèves passionnés et passionnants. Nous y pratiquons toutes les formes, styles de musiques, allant de la musique baroque, contemporaine, au jazz, en passant par les musiques du monde. La demande est chaque année de plus en plus forte et la classe de plus en plus attractive. Elle est composée de jeunes élèves mais aussi d’étudiants en voie de professionnalisation et adultes amateurs ».

Êtes-vous à l'origine d'autres projets et quelles formations avez-vous porté? « Je suis à l’origine d’un collectif et label de musique se nommant « Babil » et porteur de nombreux projets dans le domaine de la musique improvisée. Je suis aussi appelé régulièrement pour des créations contemporaines, festivals de musique de chambre… Actuellement, je me concentre sur le Quintet Melusine qui est sélectionné par le dispositif Jazz Migration et entamera une tournée de 30 concerts à travers la France et l’Europe en 2019. J’ai aussi un duo avec Anthony Caillet, « Smoking Mouse » qui se produit régulièrement à travers l’Europe. Toutes les formations que je porte sont celles pour lesquelles je compose ».

Que voulez-vous transmettre au travers de la pratique de votre instrument ? « Ce que je souhaite transmettre, c’est avant tout l’amour de toutes les musiques quelque soit le support pour la véhiculer mais aussi la valeur collective de la musique. En effet, la pratique instrumentale nous rappelle souvent que nous avons besoin des autres pour exister. Pratiquer, c’est réfléchir sur soi, sur l’autre, sur le monde, c’est être à la fois pragmatique et philosophe».

Parlez nous de "the Khün concert" ? « The Kühn Concert » est un projet porté par Denis Charolles et Guillaume Bourgogne. Je suis pour ma part accordéoniste au sein des « Musiques à Ouir » dirigées par Denis. Ce projet avait l’idée d’explorer le monde musical de ce grand pianiste, compositeur de Jazz qu’est Joachim Kühn en le reliant à un répertoire d’Europe central du XXe siècle. C’est un moment où le patrimoine du siècle passé et le jazz d’aujourd’hui s’interpénètrent. C’est aussi la réunion de 2 ensembles « Op.Cit » et « les musiques à ouir » avec leur identité au service d’une musique réarrangée, triturée, malaxée, exaltée…. »

Comment est né ce projet, à quoi doit-on s'attendre? « Ce projet est né d’un amour de Denis et Guillaume pour la musique Joachim Kühn et de leur engagement dans la création musicale d’aujourd’hui. Ce que vous entendrez samedi sera à la fois évocateur, surprenant, palpitant, énergique et spirituel ; nous proposons un autre éclairage  sur Schoenberg, Eisler, Ligeti et bien entendu Kühn qui font déjà parti de notre patrimoine culturel ».

                                                                                                                                                      

                                                                                              

 

 

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche