Chalon sur Saône

« Fouad » réfugié syrien, régale les professeurs et les lycéens du Lycéee Pontus de Tyard à Chalon-sur-Saône

Un remerciement à l’établissement pour lui avoir permis de réussir son stage afin de préparer son examen de cuisinier !

"Un coeur gros comme ça", c’est ce qui détermine les qualités humaines de Fouad, réfugié syrien, venu faire sa formation de cuisinier pendant 6 semaines auprès du chef de cuisine du lycée Eric Valois.

Pour son dernier jour, quoi de mieux, pour remercier tout le monde, de concocter un repas syrien afin de faire découvrir aux professeurs et aux lycéens, les saveurs culinaires de son pays. C’est ainsi qu’ont été proposés : Houmous de pois chiches et croûtons, bamia au bœuf, riz sauté petits pois, tomates, maïs au safran légèrement épicé, dos de Cabillaud, Maamoul ou Harissa (desserts)…  

Vendredi, à 11 heures 30, c’était donc le dernier service du cuisinier dans l’enceinte du lycée Pontus de Tyard situé 13 rue des Gaillardons à Chalon-sur-Saône. En compagnie du Chef de cuisine Eric Valois, de Claude Carriot, Proviseur du lycée, d’Olivier Bereziat, Proviseur Adjoint, d’Isabelle Luond, gestionnaire, de toute l’équipe d’intendance des cuisines, tout le monde était présent autour de lui pour lui souhaiter de la réussite dans son prochain examen et une réussite professionnelle toute méritée.

Fouad confiait à info-chalon: « Cela fait plus d’un mois que je travaille ici et aujourd’hui c’est mon dernier jour. J’ai été stagiaire en tant qu’agent de restaurant envoyé par Chagny pour préparer mon examen de cuisinier prévu le 8 novembre. Pendant ce mois, ce que je retiens, c’est la formation professionnelle bien sûr mais c’est aussi la gentillesse des gens à mon égard. Cela va rester gravé dans ma mémoire croyez-moi ! J’ai effectué un très bon stage où on ma fait passer dans tout le service cuisine, de la préparation des plats, aux contrôles des températures des entrées et plats en passant par le service… Alors pour tout cela je ne voulais pas partir sans leur faire découvrir la cuisine de mon pays et ses différentes spécialités. Mon objectif se fixe maintenant sur ma fin de formation : la réussite de mon diplôme, travailler, et ouvrir au plus vite un restaurant syrien  à Chalon ».

Le Chef de cuisine Eric Valois précisait : «Maintenant, il faut que Fouad obtienne toutes les connaissances nécessaires. Fouad a d’énormes qualités : en langue française, en travail, en qualités humaines, en volonté… mais ce qui lui manque c’est la pratique de la cuisine française. Il doit se faire la main et seulement après ouvrir son restaurant car sinon personne va le guider, et personne ne lui donnera sa chance. C’est ce que je lui ai dit ! ». 

Un repas qui a fait l’unanimité!        

Le photoreportage info-chalon.com

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche