Chalon sur Saône

PLACE DE GAULLE A CHALON - Le tribunal administratif de Dijon donne raison au promoteur immobilier

Alors que le dossier paraissait en sommeil, l'arrivée d'un H&M et de la FNAC va reprendre des couleurs avec la victoire pour Gilles Platret et la SOMABI, promoteur immobilier en charge du projet de l'aménagement de la Place de Gaulle.

C'est en quelque sorte une deuxième victoire qui vient s'inscrire au profit des partisans de l'aménagement de la Place de Gaulle. Le tribunal administratif de Dijon vient de débouter le Collectif pour un urbanisme responsable ainsi que Nathalie Leblanc, représentante du groupe d'opposition municipale Chalon Autrement. Une victoire qui se veut en attente d'éventuels recours que pourraient déposer les uns et les autres face à la décision du tribunal administratif. Contacté par info-chalon.com, Eric Gillon, patron de la SOMABI a tenu toutefois à préciser qu'il ne s'interdisait pas d'attaquer pour recours abusif au même titre que ce qu'il avait fait contre les riverains. 

En attendant, quelle est la suite ? 

La cour d'Appel de Lyon devrait statuer d'ici la fin d'année sur le recours déposé par les riverains. En attendant, le projet devrait être en stand-by. Mais dès la décision prise par la Cour d'appel et en fonction des recours ou pas portés par les uns et les autres, l'aménagement de la Place de Gaulle devrait connaître un coup d'accélérateur. Rappelons que la construction durera 8 mois. C'est dire que du côté du promoteur immobilier, l'espoir est vraiment de mise de voir sortir de terre le bâtiment d'ici la fin 2019. Interrogé sur le maintien ou pas des enseignes telles qu'annoncées, Eric Gillon a confirmé à info-chalon que la FNAC et le H&M étaient toujours sur les rangs. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche