Chalon sur Saône

Madame Catherine RACLOT-MARCHOIS, Officier de l’Ordre des Palmes Académiques reçoit les insignes de Chevalier de la Légion d'honneur

Une reconnaissance bien méritée !

« Au nom du Président de la République et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, Nous vous faisons CHEVALIER de la Légion d’honneur », voilà ce que concluait la prise de parole de Monsieur Ange JORDAN, Chevalier de la Légion d'honneur et de l’Ordre National du Mérite et Colonel Honoraire adressé à Madame Catherine RACLOT-MARCHOIS, Officier de l’Ordre des Palmes Académiques et Directrice du Collège Jean Vilar,  samedi 3 novembre à 11 heures.

Extrait du discours de Monsieur Ange Jordan à la récipiendaire : « Cette cérémonie est l’occasion pour moi de vous saluer collectivement car nous sommes réunis aujourd’hui pour célébrer un très heureux événement : la remise des insignes de la Légion d’Honneur attribuées à Madame Catherine RACLOT-MARCHOIS  « au titre du Ministère de l’Education Nationale , par le décret du Président de la République en date du 13 juillet 2018 et visé pour son exécution par le Grand Chancelier au vu des déclarations du Conseil de l’Ordre » […] Chère Catherine, vous m’avez confié, avec l’accord et délégation du Grand Chancelier, l’immense plaisir de vous remettre la plus haute distinction de notre nation. Dans ce moment solennel, qui est aussi un moment de partage et d’amitié avec celui ou celle qui est distingué(e) par la République, c’est vous que je salue tout particulièrement, car c’est vous, qui aujourd’hui, êtes à l’HONNEUR dans tous les sens du terme. Je rappellerais en quelques mots l’historique de cet Ordre dont vous devenez Membre. La Légion d’honneur naît le 19 mai 1802 par la volonté du Premier consul, Napoléon Bonaparte. Elle s’inscrit dès sa création, au plus haut niveau de nos institutions, au même titre que d’autres réorganisations importantes de l’Etat comme : le Code civil, le Conseil d’état, la Cour des comptes, le Corps préfectoral ou les Grandes écoles, qui marquent tous, encore aujourd’hui, la vie de notre Pays [...] Elle a vocation de faire partie du patrimoine national, institution contemporaine, populaire et vivante, elle incarne des valeurs fortes liées à l’histoire de France. Forgée par Napoléon Bonaparte, elle a survécu aux changements de régimes et s’est adaptée  aux nombreuses mutations de la société. Après deux siècles d’existence, qu’elle soit recherchée… critiquée ou jalousée… qu’elle captive ou même qu’elle agace… la Légion d’honneur suscite toujours autant d’intérêt et de respectabilité au sein de notre République et au-delà de nos frontières. L’ordre de la Légion d’honneur réunit tous ceux dont les mérites sont reconnus par la République comme des  « mérites éminents» [...]

Chère Catherine, après ces quelques rappels de procédure et d’histoire, venons-en maintenant aux raisons qui ont justifié votre nomination pour cette haute distinction : Mais est-il besoin d’énoncer et de faire l’éloge de vos mérites éminents alors que le « Conseil de l’Ordre » qui les a observés et analysés de façon infaillible a décidé de votre entrée dans l’Ordre de la Légion d’honneur, au vu de  vos qualités incontestables, alliées à un dévouement exceptionnel, empreint d’une générosité exemplaire dans les domaines de la citoyenneté et du rayonnement de nos institutions Républicaines, au profit surtout de notre jeunesse pour permettre son épanouissement « EN HARMONIE » avec notre Société… Un bien difficile apostolat que vous menez si bien en permanence dans une époque où, hélas, le sens de l’Honneur et de la Patrie est trop vite oublié par nos contemporains et en particulier chez les plus jeunes. Etant aujourd’hui le porte-parole du Conseil de l’Ordre pour votre nomination, permettez-moi, d’illustrer et de résumer la beauté et le courage de votre engagement avec cette citation de Victor Hugo : « Tout ce qui élève l’âme vers l’abnégation, le dévouement et l’idéal est une bonne chose.Le ruban de la Légion d’honneur est une juste réduction du drapeau dans lequel on voit et on respecte la Patrie »Victor Hugo (Ecrivain et homme politique – Officier de la Légion d’honneur). Aussi, Chère Catherine, malgré votre humilité, soyez fière de votre magnifique parcours pour lequel la République vous distingue et vous signifie sa reconnaissance aujourd’hui !... Ce moment est une fierté pour celle qui reçoit cette récompense, mais c’est aussi une fierté partagée avec un sentiment d’admiration pour la communauté toute entière…

Cette distinction nationale que vous allez porter n’exprime pas une conception désuète de l’égocentrisme et de la vanité, cette décoration s’inscrit pour vous dans une belle reconnaissance de la Nation avec une  marque de confiance que vous donne la République en vous confiant des obligations au sein de notre société, car vous devenez comme Légionnaire un des garants du respect de nos institutions Nationales pour que vive la Patrie et vive notre République. Chère Catherine, je vais conclure en vous précisant que notre Pays, a besoin de l’expression valeureuse et de l’abnégation des hommes et des femmes qui, comme vous, savent dépasser par leur comportement leur propre destin, à l’image de cette citation proposée pour « une morale de vie » par le philosophe Friedrich Nietzsche qui a dit : « Vis comme si ta vie devait se reproduire à l’identique, éternellement Mais surtout vis de façon à ne rien regretter ».

Lors de cette cérémonie, on notait la présence de nombreuses personnalités : Monsieur Jean-Jacques Boyer, Sous- préfet de l’arrondissement de Chalon-sur-Saône, Jean-Paul Emorine, Sénateur de Saône-et-Loire, Monsieur Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône…

Mis en ligne par JPB

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche