Chalon sur Saône

Le cinéma à Chalon (10) - Le Vox : les temps modernes

Info-chalon.com vous propose de revenir sur l'histoire du cinéma à Chalon sur Saône alors que le 17 novembre au matin, le très attendu multiplexe ouvrira ses portes.

Entre l’écran et le Vox, presque 20 ans sans « naissance «   de cinéma.

Il faudra en effet attendre le 25 octobre 1956 pour que le dernier né des cinémas chalonnais ne soit inauguré rue Fructidor.

Là où quelques mois auparavant ne se trouvait qu’un grand mur de pierre s’ouvrait ce jour là une façade brillamment éclairée donnant accès à une immense salle aux décorations rouge, amande et jaune regardant un écran de 11 m sur 5.

L’architecte décrit fièrement sa création « la salle est drapée sur ses côtés par Icam de soie de verre jaune encadrant un rideau de scène à la romaine amande clair. Les dégagements, soubassements et sol ont été marouflés de moquette carmin.. Des appliques de ligne nouvelle éclairent la salle d’une lumière chaude, en même temps qu’elles font chatoyer le plissé de soie de verre. Un petit foyer plaque tournante du cinéma dirige les spectateurs vers l’orchestre ou la mezzanine. En façade sur le moellon apparent et ravalé a été plaquée une tôle ondulée et oxydée de couleur tilleul venant se composer avec un auvent habillé de même métal et un mouvement de staff dont les lignes sont accentuées par un trait de néon. »

C’est tout cela que les propriétaires proposaient à leurs invités venus découvrir de soir là « la traversée de Paris «  avec Gabin et de Funès.

Ce même De Funès qui quelques années plus tard allait avec Bourvil dans « la grande vadrouille « permettre au Vox d’établir le record chalonnais du plus grand nombre d’entrées pour un même film en une semaine avec plus de 12 000 spectateurs.

25 ans plus tard, le Vox faisait peau neuve et devenait multisalles.

 

J.L. Cottier

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche