Chalon sur Saône

Le cinéma à Chalon (11) - Le cinéma de Monsieur le curé

Avec ce 11e chapitre, info-chalon.com termine sa petite rétrospective sur l'histoire du cinéma à Chalon sur Saône. Un épilogue qui trouvera son point d'orgue ce samedi avec l'inauguration officielle du multiplexe version XXIe siècle.

A Chalon comme ailleurs, les curés et les paroisses ont joué un rôle important dans la diffusion du cinéma.

En 1931 sur les 6 salles répertoriées par le secrétariat aux beaux arts, trois étaient des salles paroissiales. Le cercle Saint Pierre, le cinéma du Sacré cœur et la salle de l’amicale Saint Vincent.

Du côté du Sacré Cœur, rue de la Verrerie, le cinéma également appelé « la Ruche » ou « le bon cinéma »n’a fonctionné qu’une dizaine d’années à peine, de 1925 à 1932 ou 33 au rythme de quelques séances par mois. L’avènement du parlant lui a été fatal.

Rue Edgar Quint, c’est début 1928 que débutent les projections à l’amicale Saint Vincent dans une vaste salle de 500 places. Lui aussi allait durer une dizaine d’années et bien que dès 34 il soit passé au parlant, en 38 il cessait toute activité. Siège pendant des années du theâtre de Saône et Loire, il a été rasé pour faire place au parking Lapray.

Mais le plus important des cinémas paroissiaux fut sans conteste de le cercle saint Pierre (CSP) de l’abbé Duverne qui devint plus tard le Rex quai Michelet.

Nommé à Chalon en 1906, l’abbé Duverne fit très vite du Cercle Saint Pierre, société d’éducation populaire, la base de nombreuses activités sociales, récréatives ou éducatives et le cinéma en fit très vite partie .

En 1920 il donnait quelques séances lors du patronage mais rêvait de faire bien plus. Les bénéfices de ses spectacles –de grandes fresques théâtrales- lui permirent bientôt d’aménager une belle salle de spectacle et le 23 décembre 1928 la grande salle de 750 places était inaugurée avec en cabine le tout dernier né des projecteurs Gaumont.

En 1934, le CSP devient parlant et une clientèle fidèle y découvrira de nombreux grands classiques du cinéma dans cette salle ou celle qui devint le Rex à la disparition de son fondateur qui avait élevé une salle de patronage au rang des meilleures salles du moment.

En 1982 le Rex cesse son activité permanente pour le plus accueillir que quelques conférences avant de disparaître complètement de la scène et du paysage.

 

J.L. Cottier

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche