Chalon sur Saône

Jean-Michel Fauvergue (ancien chef du RAID), se confie à info-chalon lors de la séance de dédicaces organisée à Gibert Joseph

« Ma hantise, tout le temps, c’était de perdre des hommes au combat et heureusement je n’ai eu que des blessés légers à déplorer. Pourtant je vous assure que l’on a vécu quelquefois l’enfer ! » a déclaré l’ancien chef du Raid.

Vendredi, à 17 heures 30, à l’invitation de la librairie Gibert Joseph, située  11 rue du Général Leclerc à Chalon-sur-Saône, Jean Michel Fauvergue, ancien chef du Raid de 2013 à 2017 venait dédicacer son livre ‘Patron du RAID’ coécrit avec la journaliste de M6, Caroline de Juglart.

L’ancien flic de choc, écrivain, et député, a accepté de répondre à trois questions d’info-chalon.

Pouvez-vous nous dire ce que les lecteurs vont trouver dans votre livre?

« En fait, sur ce livre qui se nomme ‘Patron du RAID’ qui a été coécrit avec Caroline de Juglart qui est une journaliste de M6, on retrace l’ensemble de l’époque de l’unité du RAID pendant les attentats terroristes, puisque moi, j’étais à la tête de cette unité depuis 2013 jusqu’à 2017 date à laquelle j’ai vécu les attentats terroristes. Mais le but dans ce livre, ce n’était pas tant de raconter tous ces attentats, même, s’ils sont racontés dans le bouquin mais c’est surtout de voir comment on se prépare à cela ? Comment on prépare les équipes à cela ? Comment on manage les équipes ? Comment on fait évoluer l’équipe là-dessus avec autour d’eux le patron du Raid ? Aussi, je pense que ce qu’il y a d’intéressant, dans ce livre, puisqu’il y a la patte de la journaliste de M6, c’est le positionnement des épouses et des familles et c’est souvent ce que les gens posent comme question et nous l’expliquons justement! »

Comment avez-vous gérez au quotidien les interventions de votre unité ?                                

« Alors cette question est très légitime au travers de votre ancienne expérience professionnelle et vous savez comme c’est important le travail d’équipe et combien un chef essaie de porter une attention particulière à cela. Mais ce que je peux vous garantir, c’est que pendant toute ma période de commandement du RAID et surtout après le 1er attentat de la porte de Vincennes où il y avait 27 otages et on les a tous délivrés, ma hantise, tout le temps, c’était de perdre mes hommes au combat et heureusement cela n’a pas été le cas car je n’ai eu que des blessés légers à déplorer. Pourtant je vous assure que l’on a vécu quelquefois l’enfer ! Mais je vous confirme que quand on est patron d’une unité comme celle-ci, on a toujours cela présent à l’esprit! ».

Actuellement, êtes-vous toujours patron du RAID ou dans la Police ?

« Non, je ne suis plus dans la Police et patron du RAID ! Je suis Député de la République en Marche pour la 8ème circonscription de la Seine et Marne ! ».

                   

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche